AMJ’s Advice from the Expert: Safe Practices for Moving Day

A great deal of planning and organization goes into moving day, including preparation for any potential dangers or hazards you may encounter. We spoke with AMJ Commercial Sales Manager Sylas Vallee about maintaining safety on the big day. Vallee has 15 years of experience working on moving trucks and has shared with us some important safe moving practices that employees and customers alike should consider.

 

Assess potential hazards

One of the first and most important things to do before moving day is to address any areas of safety concern. The hazard assessment will begin around 1 – 2 months before the moving date.

 

“The sales person is going to come through and they’ll do a walkthrough to give the quote, and at the same time they’ll bring up any safety concerns they see at that point, too,” says Vallee.

 

As the day approaches you’ll want to begin assessing potential hazards yourself. Vallee advises to do a walkthrough on the day before your move to highlight any areas of concern.

 

“The client is going to want to have a quick look over their property to see if there are any hazards that they will need to communicate to the driver upon arrival.”

 

If you notice anything that could be dangerous, you can mark it with a ribbon or environmentally friendly chalk. By marking the hazard, you make it visible for the movers while they’re working. You will also go through a final assessment with the moving team to ensure that all concerns have been addressed and communicated.

 

“The driver, upon arrival, is going to do a walkthrough with the customer, discussing mostly what needs to be moved and what’s staying. At the same time, they’ll be doing a hazard assessment and communicating with each other any concerns they have as far as safety or obstructions.”

 

Having children and pets around on moving day could also be unsafe. If possible, Vallee advises to make plans with grandparents, friends, or a babysitter to care for them while you move. If not, there are some ways you can minimize the risk of them getting injured.

 

“If you can, give them a little education on the hazards of being in the way and what could happen, and then maybe give them a light task like bringing their outside toys around to the front in a safe fashion,” Vallee suggests. However, he does emphasize that it’s optimal to keep them off-site to ensure everyone’s safety.

 

Use the proper equipment

Especially when it comes to large and heavy items, it’s important to use the appropriate equipment. By hiring professional movers, you minimize your own risk of getting injured by trying to move these items yourself.

 

“We coach and educate our [movers] on proper lifting techniques, not to be afraid to ask for help if something is too heavy, to take micro-breaks after a big lift, and to adjust the next task to fit within the fatigue of the task before it,” Vallee explains.

 

Professional movers will also come with equipment to move all kinds of objects, including an appliance dolly for refrigerators or washers and dryers, and a hand truck to cart a few boxes at once. Vallee stresses the importance of using these tools when applicable to reduce the weight strain.

 

A traction mat can also protect both you and the environment from any harm.

 

“It’s a protective floor covering,” Vallee describes. “It not only protects the carpets and the client’s property, but it also adds traction for the movers if they’re on slippery surfaces.”

 

You can also place pylons around the moving truck if it blocks the road at all. Vallee says, “It brings attention to a truck that could blend into the environment quite easily.” These pylons will alert passing cars that there are people moving back and forth from the truck, so they will be prepared to slow down and/or stop if necessary.

 

Communicate with each other

“Communication is key,” says Vallee.

 

Throughout the day, it’s important to talk to and rely on each other to reduce risk of injury, strain, or fatigue.

 

“Anytime you see a hazard, let anyone who could be affected by it know,” Vallee asserts. “Safety is everyone’s concern.”

 

It can be easy to forget about a crack in the driveway or the height of a doorway. You can prevent others from getting hurt by pointing out these hazards rather than assuming they are aware of them.

 

Vallee also discusses the importance of using a spotter when bringing larger items out to the truck.

 

“Have a third man who can navigate your route for you and be the spotter and communicator to guide the [movers] and let them know if there are any obstacles in their way or keep the path clear.”

 

Two people will generally lift the heavier items together. You can avoid strain by communicating with each other to lift and set down the item at the same time. A third person can also relieve one lifter should they become fatigued.

 

Rather than taking on tasks alone, communicate with your team to devise different strategies that can save you time and energy.

 

“If you’ve got a lot of boxes that you’re running up and down the stairs, it’s always good to run it in a ‘chain gang,’” Vallee suggests. “You’ll have about 3 people on the stairs who are passing the items to each other as opposed to everybody running up and down the stairs. A chain gang with eliminate a lot of exertion and strain.”

 

Leave it to the professionals

You’ve hired movers so you can relax a little on moving day. As such, feel free to allow the movers to take care of everything. If you really feel the need to help, Vallee recommends asking first.

 

“Ask the driver if he’s open to help, and he will determine from there what items he feels comfortable letting the customer take care of.”

 

If you are helping with the move, make sure you are lifting properly with bent legs and a straight back to avoid any strain on your muscles. It’s also important to stay hydrated—especially with the warm summer months approaching.

 

Check your vehicle

Moving day isn’t only about getting your belongings safely to the truck—you also need to ensure that the truck itself is running properly in order to get your things safely to your new home.

 

“One of the aspects of our safety culture and protecting the environment is ensuring that our trucks are well-maintained and pre-tripped daily,” says Vallee. “In the morning, [the movers] do a pre-trip on their vehicle, which includes a circle check: checking all the chemicals and safety functions.”

 

Additionally, the movers will make sure they’ve chosen the best route possible by considering any construction or traffic delays.

 

Dress appropriately

Part of ensuring you stay safe throughout moving day is to wear the proper clothing. Avoid anything loose-fitting.

 

“You don’t want any snag-able articles,” Vallee recommends. “You want to dress comfortably, but you want to dress tight to the body. You want good, supportive footwear—something that’s going to give you a bit of ankle protection if you’re going to be helping out with the move in any fashion.”

 

Consider the environment

Keeping the environment safe is also an important consideration. AMJ Campbell can supply moving boxes for you, which they will then pick up once they have been unpacked.

 

“We protect the environment by recycling all of our used boxes and cardboard. If they can be re-used for applications, we’ll do that, but if they’re too far-gone, we’ll take them to the local cardboard recycling facility,” Vallee says.

 

In addition, laying a traction mat or cardboard over any grass that will be walked on can help protect it from getting torn up.

 

 

There are many aspects of safety to consider when you’re moving. Hiring professional movers will help keep you safe by taking care of everything for you.

 

“At AMJ Campbell, we adhere to the latest updates to the Occupational Health and Safety Regulations and, in some cases, we exceed those regulations,” says Vallee. “We’ve created a safety culture that exceeds the industry standard.”

 

These health and safety regulations are in place to keep everyone involved in the move as safe as possible. Your moving team has been trained specially for this job, so if you ever have questions on moving day, feel free to ask them.

 

“As soon as you know you’re moving, it’s time to start planning for the move,” Vallee advises. Don’t forget to incorporate safety considerations when making plans.

 

Vallee’s final word of advice: “Make your best move—safely.”

 

 

For more tips on conducting a safe and successful move, reach out to an AMJ Campbell moving specialist near you today.

Vendre votre maison au printemps

Parce qu’à la fin de l’hiver, la compétition sur le marché immobilier est très forte, nous voulons vous donner des informations utiles et des conseils pratiques pour vous aider à vendre votre maison ce printemps. Nous avons étudié de près le marché immobilier au printemps 2018 dans plusieurs régions du pays et des conseils sur la vente de votre propriété cette saison.

 

 

À quoi ressemble le marché immobilier au printemps 2018?

Si vous vivez à Vancouver ou Toronto, vous avez peut-être entendu dire que ce printemps, le marché immobilier est en perte de vitesse. Le premier trimestre de l’année a été marqué par une chute des ventes dans ces régions en raison de changements dans la règlementation hypothécaire et de fluctuations fiscales. L’Association canadienne de l’immeuble (ACI) pense que le marché connaît un ralentissement car les gens appréhendent l’impact des nouvelles politiques gouvernementales sur les prix de l’immobilier.

 

Bien sûr, le marché peut varier d’une région ou d’une ville à l’autre car différents facteurs influent sur les tendances. Par exemple, d’autres régions du Canada ont des marchés plus actifs que ceux de Vancouver et Toronto:

  • Le marché immobilier de Calgary devrait rester stable tout au long de l’année,
  • Selon l’ACI, Montréal et Ottawa ont connu une hausse d’activité au début de 2018,
  • Les économistes prévoient des perspectives positives pour le Québec et les provinces Maritimes.

 

Est-ce le bon moment de l’année pour vendre ma maison?

Ce mois-ci, nous avons analysé l’impact des saisons sur les ventes immobilières, en particulier le printemps. Nous nous sommes également entretenus avec Shawn Zigelstein, agent immobilier Royal LePage, afin qu’il nous donne son avis d’expert sur les pratiques du marché canadien et ce qu’il faut en retenir. Chaque printemps, Zigelstein voient de nombreuses familles avec enfants mettre leur maison sur le marché dans l’espoir de conclure la vente fin juin – début juillet, leur permettant ainsi de déménager pendant l’été et de s’installer dans leur nouvelle maison avant la nouvelle rentrée scolaire.

 

Le potentiel de vente de votre maison varie également selon où vous vivez. À Toronto, depuis le début du printemps, Zigelstein constate une augmentation du nombre de nouvelles maisons sur le marché et du nombre de ventes. D’après son expérience, les gens n’hésitent pas à mettre leur maison sur le marché dès que le temps s’embellit car ils peuvent ainsi tirer avantage de la beauté du printemps pour mettre leurs biens en valeur.

 

Si vous vivez près des montagnes ou dans un secteur où la neige peut être un argument de vente, vous pouvez profiter de l’hiver prolongé et capitaliser sur votre proximité avec les pistes de ski. À l’inverse, si vous avez une propriété au bord d’un lac, vous préfèrerez attendre que les beaux jours reviennent de façon à pouvoir mettre en avant tous les charmes et les avantages que peut avoir la maison pendant la belle saison.

 

Que dois-je savoir avant de mettre ma maison sur le marché ce printemps?

Ceux qui vendent leur maison au printemps doivent tenir compte de la concurrence. Cette période de l’année connaît une concurrence plus élevée que les autres saisons. Il faut donc accepter l’idée que les acheteurs potentiels sont susceptibles de s’intéresser à plusieurs propriétés à la fois.

 

Étudiez le marché dans votre secteur pour vous assurer que le printemps est le meilleur moment pour vendre. Connaître votre concurrence vous donnera une meilleure idée du prix à demander pour votre maison. Vous verrez également ce que d’autres maisons dans la même gamme de prix ont à offrir et pourrez ainsi utiliser ces informations pour positionner votre maison sur le marché.

 

Vous devriez également faire une évaluation de votre maison pour bien préparer sa vente. Établissez la liste des points forts sur lesquels vous pouvez capitaliser et déterminez le temps dont vous aurez besoin pour apporter les améliorations aux endroits nécessaires.

 

Comment puis-je améliorer mes chances de vente au printemps?

 

  1. Optimisez l’extérieur
  2. Zigelstein pense que la priorité numéro un pour vendre au printemps est l’optimisation de l’extérieur. Soignez l’extérieur de votre maison pour faire une excellente première impression. Attirez les acheteurs potentiels en plantant des fleurs, en tondant la pelouse et en taillant arbres et haies. L’ajout d’une décoration de jardin pourrait également améliorer l’attrait. De nouveaux paillassons, des jardinières ou une nouvelle couche de peinture sur vos clôtures pourraient faire ressortir le plein potentiel de votre propriété!

 

  1. Nettoyage de printemps

Le nettoyage de printemps est un élément essentiel. Désencombrez et rangez vos affaires pour rendre la maison plus attrayante pour les acheteurs potentiels. Bien qu’il soit essentiel de nettoyer l’intérieur de votre maison, il est particulièrement important de soigner l’extérieur. Le nettoyage au jet des fenêtres et des façades donnera à votre maison un éclat qui accentuera son attrait et montrera qu’elle est bien entretenue. Avoir une allée propre, un porche et des gouttières contribuera également à donner du cachet.

 

  1. Rafraîchissez l’intérieur

Certains vendeurs pensent que réaliser de grands travaux de rénovation aidera à mieux vendre la maison. Bien qu’une réparation structurelle peut s’avérer bénéfique si elle est nécessaire, une rénovation à grande échelle tel qu’un nouveau toit pourrait coûter plus cher que ce que rapporterait la vente. Rafraîchir votre maison par de petites améliorations esthétiques pourrait être bien plus profitable. Refaire la peinture ou installer de nouvelles armoires de cuisine pourrait suffire à donner un nouveau look à votre maison tout en laissant les changements majeurs (et leur coût) aux nouveaux propriétaires.

 

Bien entendu, chaque maison est unique et le marché immobilier est fluctuant. Si vous avez besoin d’aide pour vendre votre maison, un agent immobilier peut vous aider à évaluer les points forts ainsi que les points à améliorer, et vous donner des conseils spécifiquement adaptés à la vente de votre bien. M. Zigelstein ajoute que si votre maison est aimée et entretenue, les acheteurs potentiels le remarqueront et sauront l’apprécier à sa juste valeur.

 

En vue de préparer votre déménagement printanier, consultez notre calendrier de 6 semaines ou contactez un spécialiste en déménagement d’AMJ Campbell près de chez vous.

 

Selling Your Home in Spring

With winter coming to an end, there’s a lot of competition in the market; we want to provide you with some insight and tips to help you sell your home this spring. We took a deeper look at the 2018 spring housing market in various parts of the country and some specific

 

What does the 2018 spring market look like?

If you live in Vancouver or Toronto, you may have heard that this year’s spring housing market is on a downturn. The first quarter of the year saw a plunge in sales in these areas due to changes in mortgage regulations and tax fluctuations. The Canadian Real Estate Association (CREA) hypothesizes that the market has slowed because people are uncertain about how the government policy changes will impact housing prices.

 

Of course, the market in each region and city will vary because different factors impact the trends. For example, other regions in Canada are seeing more active markets than Vancouver and Toronto:

  • Calgary’s real estate market is expected to stay stable throughout the year
  • According to the CREA, Montreal and Ottawa experienced a surge in activity at the beginning of 2018
  • Economists predict a positive outlook for Quebec and the maritime provinces

 

Is this the right time of year to sell my home?

This month, we looked at how the seasons affect home sales, specifically springtime. We also checked in with Royal LePage realtor Shawn Zigelstein to gain some experienced insight on what he sees in Canada’s market activity and how it can help you. Zigelstein sees many families with children listing their homes during the spring with the hope of closing sale on their homes at the end of June or in early July—that way they can move in the summer, when their kids have finished school and when they have enough time to settle in to a new home before the new school year.

 

Your home’s potential to sell will also vary depending on where you live. In Toronto, for example, Zigelstein is already seeing more listings and more sales since the spring began. In his experience, people are quick to list their homes as soon as the weather improves, because they can take advantage of spring’s natural beauty.

 

If you live near the mountains or somewhere else that snow might be a selling point, you can take advantage of the prolonged winter and capitalize on your proximity to ski hills. On the other hand, if you have a lakefront property, you may want to wait until the weather is warmer when you can highlight how your property enhances the summer experience.

 

What do I need to know before listing my home this spring?

A consideration for those selling their home in the spring is the competition. This time of year sees higher competition than in other seasons; recognize that potential buyers are likely to be considering several other properties, as well.

 

Research the market in your area to ensure this spring is the best time to sell. Getting to know your competition will provide insight into how to best price your house; you’ll also see what other homes in the same price range have to offer and use it to inform how you position your house.

 

You should also assess your home in preparation for its sale. Establish its unique qualities that you can capitalize on, and determine how much time you’ll need to spend on improving parts that require some extra attention.

 

How can I improve my chances of selling in the spring?

 

1. Heighten your curb appeal

Zigelstein agrees that your number one priority for selling in the spring is to heighten your curb appeal. Spruce up the outside of your home to make a stunning first impression. Draw potential buyers in by planting flowers, mowing the lawn, and grooming the trees and hedges. Adding some garden décor could also enhance your curb appeal. New doormats, planters, or a fresh coat of paint on your fences could really make your property pop!

 

2. Spring clean

Spring cleaning is another major consideration. De-clutter and organize your belongings in the home to make it more inviting for potential buyers. While cleaning the inside of your home is important, it’s especially valuable to spend extra time on the exterior of your home. Power washing your exterior windows and walls will give your home a sparkle and shine that will accentuate your overall curb appeal and demonstrate how well-cared-for your home is. Having a clean driveway, porch, and rain gutters will also contribute to your home’s allure.

 

3. Touch up the interior

Some sellers think that taking on major renovation projects within the home will help it sell. While something like a structural repair could be beneficial especially if required, a large-scale overhaul like a new roof could cost more than you’d earn on the sale. Instead, sprucing up your home in smaller, cosmetic ways could be more valuable. Touching up the paint or installing new kitchen cabinets could be enough to give your home a fresh new look while leaving any major changes (and the additional cost!) up to the new owners.

 

 

Of course, every home is unique, and the housing market can be volatile. If you need support when selling your home, a realtor can help you assess your home’s strengths and areas of improvement and provide you with specific tips on selling your home. Zigelstein notes that if your home is loved and cared for, potential buyers will recognize it and comprehend its true personal value.

 

In preparation for your spring move, check out our 6-week planner or reach out to an AMJ Campbell moving specialist near you.

Réduire son espace de vie : comment décider quoi apporter

Déménager n’est pas chose facile. C’est un changement significatif dans votre vie qui peut être physiquement épuisant et bouleversant émotionnellement. Peut-être réduisez-vous la taille de votre maison parce que vos enfants nouvellement diplômés quittent la demeure familiale. Ou peut-être êtes-vous un étudiant ou une étudiante ayant obtenu un stage loin de la maison pour l’été, et votre nouvel appartement ne peut contenir tout ce que vous possédiez chez vos parents. Quelle que soit l’étape où vous en êtes dans votre vie, réduire la taille de votre habitation requiert des compromis. Nous avons recueilli des indices pour vous faciliter cette transition.

 

Évaluez votre nouvelle demeure

Lorsque vous réduisez la taille de votre maison, il est essentiel de penser à la taille de votre nouvel espace et à ce que vous pouvez apporter. Obtenez un plan ou une maquette de votre nouvel espace, et prenez connaissance des dimensions exactes de chaque pièce pour vous aider à décider quels gros meubles et quelles œuvres d’art peuvent vous suivre. Savoir ce qui va entrer et ce qui n’entrera pas va rendre la décision un peu plus facile.

 

Faites le tour de chacune des pièces de votre maison, et posez-vous les questions difficiles à propos de ce que vous utilisez vraiment, de ce que vous désirez conserver et de ce dont vous avez réellement besoin. Commencez par les endroits peu fréquentés de votre maison comme le grenier, le sous-sol, la salle de lavage ou la chambre d’amis. Il est plus facile de se débarrasser de biens qui se trouvent dans des pièces qui servent principalement pour de l’entreposage.

 

Préparez-vous  

Lorsqu’on vit dans une grande maison, il est facile d’accumuler des choses, juste au cas où on en aurait besoin à un moment ou à un autre. Avec un endroit plus petit, vous devriez essayer de penser « utile ». Une bonne règle de base : si vous n’avez pas utilisé un outil, un vêtement ou un appareil depuis plus d’un an, ne l’apportez pas. De plus, éliminez tout ce que vous possédez en double. Pensez à donner une deuxième vie aux biens que vous ne pouvez apporter en les offrant à quelqu’un d’autre. Si certains biens ne sont pas en état d’être donnés, assurez-vous de les recycler ou d’en disposer proprement et de façon sécuritaire.

 

Gardez seulement vos possessions dont la perte vous occasionnerait un stress émotionnel. N’oubliez pas : si jamais vous avez besoin de quelque chose dont vous vous êtes débarrassé, vous pourrez toujours en acheter ou en emprunter une version plus récente, et sans doute améliorée, plus tard.

 

Adoptez de nouvelles habitudes

Gérer les émotions reliées au lâcher-prise peut être éprouvant. L’une des choses les plus difficiles à faire lorsqu’on déménage dans un endroit plus petit, c’est d’abandonner ces choses que l’on garde « en cas d’urgence ». Lorsque vous avez beaucoup d’espace d’entreposage, vous pouvez garder des réserves de nourriture, des meubles, de la vaisselle, des livres, des jeux et des documents, juste au cas où, ou pour un jour de pluie. Cependant, il y a peu de chance que vous finissiez ce projet de tricot commencé il y a deux ans, ou que vous regardiez de nouveau ce vieux DVD de 2007.

 

En adoptant la saine habitude de ne garder que ce dont vous avez besoin et que vous utilisez régulièrement, vous pourriez adopter une nouvelle façon de vivre sans fouillis ni excès. Une étude réalisée à l’Université nationale du Mexique a d’ailleurs analysé l’impact négatif de l’encombrement sur l’état d’esprit.

 

Embrassez la liberté

Lorsque vous embrassez les changements qui viennent avec la réduction de votre espace d’habitation, vous découvrirez de nombreux aspects positifs reliés à votre nouvelle vie. Par exemple, un lieu de vie plus petit signifie que vous aurez moins d’endroits où cacher vos biens, donc, plus question de creuser sous la maison ou de fouiller dans une pile de boîtes pour retrouver des objets perdus. L’entretien de votre demeure sera probablement plus facile, vous subirez moins de pression pour recevoir, et les coûts de maintenance seront réduits, ce qui se traduira pour vous par plus de temps libre et d’argent.

 

Que l’on réduise la taille de sa maison par choix ou par nécessité, cela implique de faire des compromis. Mais vous n’avez pas à vous défaire de tout. Profitez de votre déménagement pour simplifier votre vie, et vous pourriez découvrir que votre nouvel espace, plus petit, vous rend tout aussi heureux.

 

Pour d’autres conseils utiles sur la façon de faire face à une réduction d’espace de vie et sur le déménagement de votre maison, jetez un coup d’oeil à notre article de blogue Comment emballer vos articles précieux ou contactez un spécialiste du déménagement d’AMJ Campbell près de chez-vous dès aujourd’hui.

Downsizing Your Life: How to Decide What to Bring

Moving isn’t easy. It presents a significant change in your life that can potentially be physically exhausting and emotionally overwhelming. Maybe you’re downsizing because your kids have graduated and are moving out on their own. Or maybe you’re a student who got an internship away from home for the summer, and your new apartment can’t hold all your things from your parents’ home. Regardless of your stage in life, downsizing requires compromise. We’ve collected some advice to make this new transition a little easier.

 

Assess your new home

When downsizing, it’s essential to think about the size of your new home and what can come with you. Obtain a blueprint or layout of your new place and find out the exact dimensions of each room to help you decide which large pieces of furniture and artwork can move with you. Knowing what will fit and what won’t will make the decision a little easier.

 

Go through each room in your current home and ask yourself the tough questions about what you truthfully, use, need, and want. Start with the areas of your home that you don’t use much, such as the attic, the basement, the laundry room, or spare room, since it’s easier to get rid of belongings from rooms that are mostly used for storage.

 

Prepare in advance

When you live in a large home, it’s easy to accumulate items just in case you might need them at some point some day. With a smaller space, you should try to embody a “use-it-or-lose-it” mindset. A good rule of thumb is if you haven’t used a tool, clothing item, or appliance in over one year, don’t bring it with you. Additionally, eliminate all duplicates. Consider donating the belongings you can’t bring with you for someone else to use. If your belongings are not in donatable condition, make sure you recycle or dispose of them properly and safely.

 

Only keep the possessions that would cause emotional stress if you lost them. Don’t forget, if you find yourself needing something you once purged, you can buy or borrow a new, and often improved, version later.

 

Create new habits

Dealing with the emotional attachment of letting go can be stressful. One of the hardest things to do when downsizing is removing those ‘in case of emergency’ items. When you have a large storage space, you can keep extra supplies of food, furniture, kitchenware, books, games, and literature just in case or for a rainy day. However, chances are unlikely that you’ll finish that knitting project you started two years ago, or that you’ll re-watch that old DVD from 2007.

 

By creating healthy new habits of only keeping what you need and use on a regular basis, you can become accustomed to a new way of living without clutter and excess. In fact, a study conducted at the University of Mexico examined how clutter can negatively impact your state of mind.

 

Embrace the freedom

When you embrace the new changes that come with the experience of downsizing, you’ll find many positive aspects of your new life. For example, a smaller living space means you’ll have fewer places to hide your belongings, and therefore no more crawling under the house or digging through stacked boxes looking for lost items. You’ll also likely have easier upkeep, reduced pressure to host, and decreased maintenance costs, which will free up more time and money for yourself.

 

Downsizing by choice or necessity always involves compromise, but you don’t have to let go of everything you want or need. Use your move to simplify your life, and you might find your new, smaller space makes you just as happy. For more helpful tips on how to handle downsizing and moving your home, check out our How to Pack Your Most Treasured Items blog or reach out to an AMJ Campbell moving specialist near you today.

La liste ultime pour votre ménage de printemps

Du temps doux, un peu plus de soleil, et une maison prête pour de l’air frais et des petits soins. Le printemps est le moment idéal pour faire briller votre maison et lui rendre son éclat. C’est le temps de relever vos manches! Pour vous y aider, voici notre guide ultime pour le ménage de printemps.

 

Investissez dans des produits et accessoires de qualité

Vous seriez surpris de constater à quel point des gants de caoutchouc ou de vinyle de qualité peuvent faire une différence. Non seulement ils protègent votre peau et vos ongles, mais ils n’ont pas cette forte odeur de latex, sont plus confortables et s’ajustent mieux. Achetez une serpillière avec un mécanisme d’essorage et un seau robuste de bonne taille pour faciliter le nettoyage de la saleté sur les sols en vinyle, en linoléum ou en céramique. Pour un petit plus, procurez-vous un seau à serpillière muni de mesures permettant d’obtenir le parfait ratio savon-eau. Vous voulez également vous assurer que tous les produits de nettoyage que vous utilisez sont sécuritaires et non toxiques. Peut-être souhaitez-vous également vous procurer des produits écologiques, respectueux de l’environnement.

 

 

Réservez des périodes sans interruption

Si vous devez nettoyer de grands espaces, prévoyez à votre agenda un moment précis de la journée pour vous concentrer sur cette tâche. Cela vous évitera aussi de vous décourager. Si nécessaire, répartissez le travail sur plusieurs jours. Si votre temps est limité, de courtes mais intenses séances de nettoyage de 5 à 20 minutes peuvent aussi faire une grande différence. Pour rester engagé dans votre démarche, pensez à réserver des plages horaires dans votre calendrier et prévoyez des rappels.

 

Venir à bout d’une pièce à la fois

Nettoyez une pièce ou une partie d’une pièce à la fois pour éviter de ne pas terminer le travail. Si vous essayez de laver la maison en entier en une seule journée, vous pourriez vous fatiguer, devenir stressé, et finir avec rien qui soit aussi propre que vous l’auriez souhaité. Comme pour tous les buts, le ménage de la maison gagne à être exécuté par petits bouts, plus réalisables. Voir une pièce briller est assurément satisfaisant, et vous motivera à vous attaquer à la suivante.

 

Travaillez du haut vers le bas

Planifier intelligemment les endroits où arrêter et commencer le nettoyage peut vous sauver temps et énergie. Travaillez à partir du plafond vers le plancher, pour chacune des pièces, puis de l’intérieur vers l’extérieur. Cela vous évitera de salir de nouveau les endroits déjà lavés. Cette méthode réduit également le nombre de voyages à faire autour de la maison pour transporter des produits ou des déchets. En déposant temporairement des éléments à un endroit de transition, vous gagnez du temps et évitez de revenir en arrière lorsque vous nettoyez.

 

Désignez des endroits de transition

Avant de commencer, désignez un espace où placer vos meubles et objets pendant que vous nettoyez. Cela inclut tout ce que vous avez besoin d’essuyer ou de déplacer pour passer l’aspirateur en dessous ou autour. Mettez en place quelques zones de transition où vous pouvez déplacer temporairement les éléments que vous lavez. Profitez-en également pour faire un peu d’organisation. Si un élément ne convient plus, si vous n’en avez plus besoin, pensez à le donner pour éviter d’être encombré.

 

N’oubliez pas l’extérieur

Le vent, l’eau, la glace et la chute d’objets sont tous des éléments hivernaux qui pourraient endommager votre maison. Faites vérifier par une personne d’expérience qualifiée le toit, les fondations et les gouttières de votre maison pour toute accumulation ou tout signe de détérioration qui se serait produite pendant l’hiver. Lorsque vous lavez l’extérieur de vos fenêtres, faites le tour de la maison pour trouver des trous qui pourraient permettre à des bestioles de pénétrer dans votre demeure.

 

Pour d’autres conseils utiles sur la façon de redonner de l’éclat à votre maison au printemps, lisez notre article Propriétaires, comment faire face aux variations printanières ou faites appel à un expert en déménagement d’AMJ Campbell près de chez vous dès aujourd’hui.

Your Ultimate Spring Cleaning Checklist

Warm weather: Check. A little more sunshine: Check. A home ready for some fresh air and TLC … check! Springtime is prime time to give your home a bit of sparkle and shine. Now that it’s time to roll up your sleeves, we’re here to help with our ultimate spring cleaning guide.

 

Invest in good quality cleaning supplies

You’d be surprised how a high-quality pair of rubber or vinyl gloves can make a difference. Not only do they protect your skin and nails, but they lack the strong latex smell, are more comfortable, and fit better. Buy mops with a squeeze mechanism and a decent-size heavy-duty pail to make tackling grime on vinyl, linoleum, or ceramic tile floors easy. Bonus points for a mop bucket with a measuring scale to help achieve that perfect soap-to-water ratio. You also want to make sure that all cleaning products are safe and non-toxic. It may also interest you to look for eco-friendly products.

 

Set aside time with no interruptions

If large areas need to be handled, schedule yourself a specific time of day to focus on cleaning. It will reduce the likelihood of discouragement, too. If necessary, spread out the work over a few days. If time is scarce, short power cleaning sessions of five to 20 minutes can make a big difference. Consider blocking time out in your calendar complete with reminders to keep you committed to the job.

 

Conquer one room at a time

Clean one room or one area of a room at a time to avoid failing to complete the job. If you try to clean the entire house in one day, you could get tired, stressed, and end up with nothing as clean as you’d like. Like any goal, housecleaning is often best handled in bite-sized and doable fragments. Seeing one room sparkle is certainly satisfying and will motivate you to tackle the next.

 

Work from the top down

Being smart about where you stop and start your cleaning can save you time and energy. Work from the ceiling to the floor of each room, and then from the inside to the outside. This will avoid adding more dirt to already cleaned areas. This method also reduces the number of trips you need to take while carrying supplies and garbage around the house. By temporarily depositing items in one spot en route to their destination, you can save time and avoid backtracking as you clean.

 

Set up clutter staging areas

Find space before you begin by designating a place to put items while you clean; this means anything you need to wipe down or vacuum underneath or around. Set up a few staging areas or “clutter buckets” where you can temporarily move the items you’re cleaning. Also take the time to organize as you go. If it doesn’t have a home, consider if you need the item and donate as needed to keep excess under control.

 

Don’t forget the outside

Wind, water, sliding ice, and falling objects are all winter hazards that could damage your home. Have someone experienced and qualified check the roof, foundation, and gutters for any build-up or signs of deterioration that occurred over the winter. When washing the exterior of your windows, walk around your home to look for any holes that could potentially let critters into your home.

 

For more helpful tips on how to improve your home during spring, check out our How to Handle Spring Flux for Homeowners blog or reach out to an AMJ Campbell moving specialist near you today.

Les conseils d’expert d’AMJ : déménager dans une autre province

Un déménagement dans une autre province peut être excitant pour votre famille et vous, mais le travail d’organisation peut paraître colossal. Nous avons discuté avec Trevor Frappier, consultant en déménagement professionnel, qui nous a donné des informations sur la marche à suivre lors d’un déménagement dans une autre province. Trevor a noté qu’en moyenne, 60 % des déménagements nécessitant des déménageurs professionnels sont exécutés hors de la province. Les conflits d’horaire, les dates de prise de possession et de vente, le délai entre l’emballage et le déballage causé par le transport ne sont que quelques-uns des défis qui vont bien au-delà d’un déménagement dans la même ville. Avec l’aide de Trevor, nous vous offrons 5 conseils pour vous assurer que votre déménagement de longue distance se passe le mieux possible.

 

Mettez-vous au travail le plus tôt possible

L’un des problèmes les plus communs que connaissant les clients d’AMJ consistent à laisser aller les choses jusqu’à la dernière minute. N’attendez pas la semaine précédant votre déménagement pour commencer à emballer vos possessions. Si vous êtes comme la plupart des gens, il y a sans doute quelques objets que vous pouvez emballer à l’avance, même quelques mois avant le déménagement. Par exemple, emballez les vêtements hors saison, les décorations des fêtes, votre porcelaine, vos verres à vin et à cocktails, et les livres que vous avez déjà lus et que vous ne prévoyez pas ouvrir de nouveau dans les prochains mois.

 

« Commencez tôt votre processus de déménagement », conseille M. Frappier. « Demandez à un consultant en déménagement d’évaluer votre maison au moins un mois avant la date de chargement. Cela vous donnera le temps de classer et d’organiser vos biens. »

 

Rappelez-vous que déménager est un excellent moment pour désencombrer votre maison. Avant d’emballer quoi que ce soit, mesurez la valeur que cette chose a pour vous, et donnez ou recyclez celles que vous n’utilisez plus.

 

Impliquez toute la famille

Si vous avez des enfants, invitez-les à s’impliquer dans la préparation du déménagement. Faites-les emballer des objets incassables comme des peluches et des draps. Permettez-leur de dessiner sur leurs boîtes ou de les étiqueter afin de les identifier. Il est utile d’avoir assez de fournitures d’emballage à portée de la main pour éviter les périodes d’attente lorsque la famille est prête à mettre la main à la pâte.

 

« Profitez des fournitures d’emballage que peuvent offrir vos organismes locaux », suggère M. Frappier. « Utiliser les bons produits peut vous faire économiser le coût de remplacement d’objets que vous pourriez mal emballer. »

 

Mesurez tous les obstacles

Trouver un prestataire de service peut souvent être compliqué lorsqu’on déménage dans une autre province. Les tâches comme le transfert des services d’Internet, de télévision, de téléphonie et des autres services publics prennent du temps et de la recherche, qui s’ajoutent à ceux requis pour trouver de nouveaux médecins, dentistes et autres professionnels de la santé pour toute la famille.

 

Faites des listes pour élaborer des stratégies sur les meilleures façons d’aborder les tâches nécessaires. Établissez un échéancier pour savoir ce que vous devez faire deux mois avant le grand jour, puis un mois et une semaine avant. C’est essentiel pour demeurer sur la bonne voie.

 

 

Emballez de façon stratégique

La distance parcourue lors d’un déménagement hors province est plus importante que si on ne fait que traverser la ville. Dès lors, les meubles devraient être particulièrement bien emballés pour un transport sécuritaire. Les déménagements de longue distance vous privent de vos biens pour une durée pouvant aller de trois jours à trois semaines, ce qui présente un défi lorsque vient le temps de décider quoi emballer et quoi garder avec vous.

 

Emballez bien vos choses pour éviter les bris. La façon d’emballer la vaisselle diffère de la façon d’emballer des chaussures : prenez donc le temps de le faire correctement.

 

« Les gens devraient certainement emballer les choses différemment pour un déménagement de longue distance. Lors du voyage, de l’espace amène du mouvement et le mouvement peut causer des dommages. C’est quelque chose que je dis à mes clients lorsqu’ils s’occupent eux-mêmes de leur emballage », indique M. Frappier.

 

Il prévient que, s’il y a de l’espace à l’intérieur d’une boîte qui permet aux objets de bouger, ceux-ci ont plus de chance d’être endommagés.

« Je m’assure de faire savoir aux gens qu’il faut remplir les boîtes avec du papier ou des draps », ajoute-t-il. « N’ayez pas peur de remplir les boîtes ! »

 

Assurez-vous d’avoir des vêtements appropriés pour vos voyages en cas de changement de saison. Et n’oubliez pas de prendre vos médicaments avec vous lorsque vos biens sont transportés.

 

Faites appel à des professionnels

Pour réduire le stress du déménagement, songez à engager un déménageur professionnel pour vous aider. Ses connaissances de base, son équipement et son expérience peuvent vous faciliter les choses.

 

« Nous offrons un service de déménagement complet où nous venons chez les gens pour emballer, charger, décharger et déballer toutes leurs possessions », explique M. Frappier. « Nous avons environ 40 bureaux à travers le Canada pour fournir de l’aide localement. Nous offrons des évaluations gratuites à domicile pour fournir à nos clients des estimations précises. »

 

Déménager par vous-mêmes prend beaucoup plus de temps. Les déménageurs professionnels possèdent les bonnes ressources permettant de faire le travail rapidement et efficacement.

 

« C’est très gratifiant d’organiser un déménagement parfait d’un bout à l’autre du pays sans aucun incident », dit M. Frappier. « Je dois mentionner que je ne suis qu’un petit élément du processus. Nos répartiteurs, emballeurs, déménageurs et chauffeurs exécutent la majorité du travail. Cependant, c’est un formidable sentiment de travailler avec eux tous pour répondre aux besoins de nos clients. »

 

Pour d’autres conseils d’expert pour organiser un déménagement avec succès, jetez un coup d’œil à nos billets de blogue ou contactez dès aujourd’hui un spécialiste en déménagement d’AMJ Campbell près de chez vous.