Guide pour votre premier déménagement

Déménager pour la première fois est une étape importante. Peut-être que vous venez d’obtenir votre premier emploi après l’université et vous avez hâte de prendre votre envol. Peut-être que ces dernières années, vous avez vécu chez vos parents afin d’économiser assez d’argent pour acheter votre propre logement. Ou peut-être que vous avez toujours vécu en colocation et que vous ressentez le désir d’avoir votre propre demeure. Peu importe la raison de votre envie d’indépendance, celle-ci va nécessiter quelques changements et ajustements de votre part. Découvrez quelques conseils pour vous aider à préparer cette transition majeure.

 

Plan d’action

Avant de déménager, posez-vous toutes les questions nécessaires. Par exemple, si vous avez déjà un emploi, prenez ce critère en considération. Voulez-vous vivre près de votre travail? Avez-vous une voiture ou devrez-vous utiliser les transports en commun?

 

Analysez tous les facteurs vous permettant de choisir le secteur qui vous correspond. Par exemple, voulez-vous vivre dans une maison ou un condo? Avec une maison, vous auriez plus d’espace et un jardin, mais avec un condo ou appartement, vous pourriez être plus proche du centre-ville et avoir des équipements tels qu’une piscine dans l’immeuble. Voulez-vous une salle de sport ou un parc à proximité? Souhaitez-vous avoir une épicerie proche de chez vous? Si vous n’avez pas de véhicule, cela pourrait vous éviter d’avoir à prendre les transports les bras chargés de sacs.

La meilleure façon de répondre à ces questions est de vous imaginer vivre dans le quartier de votre choix. Si vous êtes en mesure d’y visualiser vos journées et de voir que celui-ci répond à la plupart de vos critères, vous pourriez avoir trouvé l’endroit idéal. Si au contraire, un critère essentiel vient à manquer, comme par exemple un stationnement, il vous faut déterminer si vous êtes prêt à faire des concessions ou s’il vaut mieux chercher ailleurs.

 

En plus du secteur, déterminez dans quel type de logement vous voulez vivre. Aurez-vous des colocataires? Votre logement doit-il pouvoir accueillir des animaux de compagnie? De quel type d’espace de rangement avez-vous besoin: grand espace pour de l’équipement de plein air ou simple placard? Avez-vous besoin d’un meublé? Si ce n’est pas le cas, avez-vous assez de meubles, ou avez-vous prévu assez d’argent pour en acheter?

Visualisez, vérifiez et planifiez au quotidien pour organiser vos besoins et minimiser les risques de surprise une fois que vous serez installé. Ce ne serait pas amusant de vous apercevoir que vous ne pouvez pas prendre un bon bain chaud car votre salle-de-bain est seulement équipée d’une douche!

 

Mais plus important, il vous faut établir un budget que vous serez en mesure de respecter. Commencez à vivre selon votre budget avant de déménager afin de vous assurer que celui-ci est réaliste. Mettez de l’argent de côté pour votre loyer ou hypothèque, votre facture de téléphone, vos frais de service, paiement de voiture, gaz, épicerie, épargne et toutes les autres dépenses que vous pourriez avoir. Gardez ces fonds dans un compte épargne séparé de façon à n’y accéder que lorsqu’il sera temps de régler toutes ces factures.

 

Choisissez votre fournisseur d’accès

Si vous utilisez fréquemment Internet, vous voudrez certainement que celui-ci soit installé le plus rapidement possible. Cela vous évitera d’avoir à payer trop de frais de données si vous utilisez votre cellulaire pour accéder à Internet avant que l’installation soit faite.

 

Comparez les différents fournisseurs dans votre secteur et les types de forfaits qu’ils offrent. Peut-être que vous voulez juste Internet parce que vous utilisez seulement votre télévision pour regarder Netflix. Ou peut-être que vous aimez regarder les sports en direct, auquel cas, vous pourriez vouloir un abonnement au câble. Très souvent, les forfaits regroupent télévision et Internet pour un coût plus intéressant. Certains forfaits comprennent même une ligne de téléphone fixe.

 

Comparez les différents fournisseurs avant votre déménagement et contactez celui de votre choix le plus rapidement possible. Plus tôt vous contacterez votre fournisseur, plus tôt vous aurez un rendez-vous pour l’installation des services dans votre nouveau logement.

 

Planifiez vos paiements

De nombreuses banques et services offrent la possibilité de payer par prélèvement automatique. Le prélèvement automatique permet de payer vos factures en préautorisant un débit mensuel sur votre compte chaque mois à la même date. Le risque d’oublier les dates de paiement est grand si vous avez plusieurs cartes de crédit et de nombreuses factures. La mise en place de prélèvements automatiques permet d’éviter les retards. Cependant, vous devez toujours vous assurer que votre compte dispose des fonds suffisants pour couvrir la totalité de ces paiements. Sinon, ils pourraient être bloqués et vous pourriez avoir à payer des pénalités.

 

Si vous pensez que le prélèvement automatique n’est pas idéal pour vous, il y a d’autres moyens de vous assurer de respecter les délais. Vous pouvez créer un calendrier de vos paiements en utilisant la méthode de votre choix: une simple liste dans un cahier, un modèle de calendrier disponible sur votre ordinateur ou bien, une application sur votre téléphone. Tous les mois, identifiez chaque facture avec sa date limite de paiement, et gardez ce calendrier à portée pour ne rien manquer. Pour plus de facilité, vous pouvez même programmer des alarmes sur votre téléphone pour vous prévenir la veille de la date limite du paiement.

 

Pour en savoir plus sur l’installation dans une nouvelle communauté, consultez ce blogue.

 

Si vous prévoyez votre premier déménagement, contactez un spécialiste en déménagement d’AMJ Campbell près de chez vous dès aujourd’hui.

 

Sinstaller dans une nouvelle communauté

Déménager, ce n’est pas seulement faire de votre nouvelle maison un nid douillet, c’est faire de votre nouvelle communauté un vrai chez-soi. Parfois, il peut être intimidant de se retrouver dans un environnement inconnu. Maintenant que vous êtes dans une nouvelle ville, vous devez apprendre où se trouve la meilleure épicerie, les plus beaux parcs, et organiser votre nouvelle routine quotidienne. Puisque le 1er juillet arrive, nous voulons vous aider dans cette transition en vous donnant quelques conseils pour vous sentir bien dans votre nouveau quartier.

 

Joignez-vous aux associations communautaires

La plupart des quartiers ont des associations auxquelles les habitants peuvent adhérer, ce qui vous permet d’assister à tous types d’évènements et faire du bénévolat. Qu’il s’agisse d’un barbecue festif, d’une soirée de gala ou d’un nettoyage communautaire, ces activités vous permettent de rencontrer vos concitoyens. Vous pouvez faire connaissance avec d’autres adultes et familles, et découvrir ce qu’ils aiment dans le quartier, tout en vous immergeant dans l’ambiance locale.

 

Si vous souhaitez vous impliquer davantage, songez à joindre un des comités de planification de l’association. En travaillant avec les dirigeants de votre communauté, vous apprendrez tout ce qu’il y a à savoir sur la vie dans votre nouveau quartier. Vous passerez du temps avec des personnes qui seront certainement en mesure de répondre à la plupart de vos questions. Vous cherchez une épicerie avec des horaires de nuit pour vos envies nocturnes de crème glacée, ou bien un coiffeur offrant un rabais aux clients réguliers et aux résidents du voisinage? Ils auront très certainement les réponses à vos questions. En outre, être aux premières loges de la planification d’évènements vous donnera l’occasion d’apprendre à bien connaître le quartier et ses différents commerces.

 

Vous ne savez pas si votre quartier a une association communautaire? Vous pouvez consulter les panneaux d’affichage de vos épiceries locales ou de votre bibliothèque pour trouver des informations. Vous y trouverez généralement des affiches annonçant les évènements publics à venir au cours desquels vous pourrez rencontrer de nouvelles personnes. Les sites Internet des administrations municipales sont également d’excellentes sources d’informations. Prêtez attention au contenu de votre boîte aux lettres, les associations locales ont souvent des bulletins d’information dans lesquels vous pourrez trouver leurs coordonnées.

 

 

 

Fréquentez les espaces publics

Un bon moyen de vous familiariser avec votre nouvelle communauté est d’explorer les environs. Faites une promenade pour découvrir quels types d’endroits se situent à proximité de chez vous. Trouvez un café offrant la WiFi pour les journées de télétravail, ou bien une boutique locale proposant des vêtements uniques ou des objets de décoration pour la maison. Tout en soutenant l’économie locale, vous pourriez trouver l’endroit rêvé pour faire des cadeaux originaux.

 

Il existe également des cours publics gratuits offerts par différentes associations. La bibliothèque, par exemple, offre souvent des programmes gratuits pour les adultes et les enfants.

 

Si vous avez des animaux, vous pouvez apprendre à connaître le quartier en les baladant. Amenez vos chiens faire une promenade dans le parc local et engagez la conversation avec d’autres propriétaires canins. Posez-leur des questions sur leurs amis à quatre pattes: comment s’appellent-ils? Quel âge ont-ils? Y a-t-il d’autres espaces verts où ils aiment aller avec leurs chiens? Connaissent-ils un promeneur de chiens fiable pour les jours où vous n’avez pas le temps? Chez quel toiletteur vont-ils? Ont-ils une animalerie préférée? Vous pourriez en profiter pour mentionner que vous êtes nouveau dans le quartier, beaucoup de gens seraient heureux de vous faire visiter le coin.

 

Vous pouvez également rencontrer d’autres adultes en accompagnant vos enfants à l’aire de jeux ou en les inscrivant dans une équipe sportive ou un groupe d’activité. Les cours de natation parents-enfants, les équipes de soccer ou les scouts pourraient vous donner, à vous et vos enfants, l’occasion de vous faire des amis ayant des centres d’intérêt similaires aux vôtres. Une fois que vous avez rencontré d’autres familles, organisez des après-midi jeux pour vos enfants, ce qui vous donnera l’occasion de lier plus ample connaissance avec leurs parents.

 

Organisez un “potluck”

Une fois que vous avez fini de tout déballer et que vous êtes bien installé dans votre nouvelle maison, pourquoi ne pas organiser un “potluck”? Invitez vos voisins pour partager un moment convivial où tout le monde peut se régaler de plats faits maison et discuter. Racontez d’où vous venez et demandez des suggestions sur les activités locales et les endroits populaires. Peut-être alliez-vous au yoga ou au terrain de pratique de golf dans votre ancienne ville. Demandez où est-ce qu’il est possible de pratiquer ces activités ici. Vous pourriez même trouver un ou deux compagnons pour venir avec vous!

 

S’il y a beaucoup d’enfants à votre barbecue, vous pouvez sortir des cerceaux et des ballons, ou même installer un filet de badminton ou volleyball. Les jeux ne sont pas nécessairement réservés aux enfants. La pétanque, le croquet et d’autres jeux d’extérieurs permettent de s’amuser en toute décontraction et de créer une atmosphère agréable pour tous.

 

Le “potluck” est aussi l’occasion de parler avec vos voisins immédiats des parties communes à vos propriétés. Par exemple, si vous possédez chacun la moitié de la clôture séparant vos maisons, vérifiez quelles sont leurs attentes en matière d’entretien. Si vous vivez dans un nouvel endroit où il n’y a pas de clôture, vous pouvez discuter de la possibilité d’en construire une et de partager les coûts. Vous pourriez vous découvrir une idée commune qu’il serait plus facile de réaliser à deux.

 

S’installer dans une nouvelle communauté peut être une transition amusante et excitante. Pour savoir comment choisir le quartier qui vous correspond, consultez ce billet de blogue. Si vous prévoyez de déménager, contactez un spécialiste en déménagement d’AMJ Campbell près de chez vous dès aujourd’hui.

 

Your Guide to Moving Out for the First Time

Moving out for the first time is an exciting milestone. Maybe you just got your first full-time job after university and you can’t wait to start a life on your own. Maybe you’ve been living with your parents for the last few years after graduation so you could save up to buy a home. Or maybe you’ve had roommates for a while, and you’re ready to embark on your individual journey. No matter how you came upon this stage of your independence, you’ll probably have to make the same lifestyle changes now that you’re entirely self-reliant. Read below for some tips to help you prepare for this major transition.

 

Plan comprehensively

Before you move out, make sure you research thoroughly. For example, if you already have a job lined up, take that into consideration. Do you want to live somewhere close to work? Do you have a car, or will you have to take public transit?

 

You’ll also want to consider a few other location factors. For instance, do you want to live in a house or a condo? A house could give you more space and a yard, but a condo or apartment may be more central or have amenities like a pool right in the building. Do you want a gym or a park nearby? How close do you want the grocery store to be? If you don’t have a vehicle, you may want to live nearby so you don’t have to take the bus with your arms full of groceries. One way you can answer these questions is to visualize living in the community you’re considering. If you’re able to imagine a few typical days in the area and it checks off many of your must-haves, it could be an ideal fit for you. If it’s missing something you’ll need often, like nearby parking for visitors, then you can determine if you are willing to make the compromise or if you want to start looking elsewhere.

 

Aside from narrowing down a location, you also need to consider the type of home you want to live in. Will you have roommates? Does your place need to be pet-friendly? What type of storage space do you need—somewhere significant for outdoor equipment, or a simple closet? Do you need something furnished? If not, do you have enough furniture to bring with you, or have you set aside enough money to buy it? Use visualizing or day-planning to help you map out your daily needs to minimize surprises once you move in. Who knows—maybe it’s day two in your new condo, and you only just realized that you can’t soak in the tub because you only have a stand-up shower.

 

Perhaps most importantly, you’ll need to establish and adhere to a budget. It’s helpful if you begin living off your budget before you move out to make sure it is feasible. Set money aside for your rent or mortgage, phone bill, utilities, car payments, gas, groceries, savings, and any other regular expenses you may have. You can keep these funds in a separate savings account and avoid accessing it until it’s time to cover these bills in your new place.

 

Set up your service providers

If you use the internet frequently, you will likely want to set this up first—especially to avoid incurring data charges on your phone bill if you start accessing the internet from your mobile device more frequently.

 

Check out the different providers in your area and the types of packages they offer. Maybe you just want internet because you only ever watch Netflix on your TV anyways. Or perhaps you watch live sports, in which case you might want a sports cable subscription. Often, you can find packages that bundle your TV and internet at a reduced cost. Some bundles even include a landline, as well.

 

Research different service providers before you move and contact them once you’ve made a decision—this way, they can be at your new place right away to install everything for you.

 

Plan your payments

Many banks and services offer the convenience of automatic payments. Auto-pay allows you to pre-authorize a monthly withdrawal to cover your bills, which is then taken out of your bank account on the same day of each month. It can get confusing if you have multiple credit cards, phone bills, and service bills every month—by setting up this capability, you avoid the possibility of paying late. However, you always need to ensure your account has enough funds in it to cover the cost of these payments. If not, they could bounce back, and you may be charged additional fees because of it.

 

If you don’t think auto-pay is for you, you can stay on track by creating a schedule. You could do this by hand, on the computer with a template, or on your phone with an app. All you need to do is make note of which bills are due on which date of each month, then keep the calendar somewhere you’ll be sure to see it every day. For added convenience, you could set reminders on your phone to alert you the day before the payment deadline.

 

 

For more information on moving to a new community, check out this blog.

 

If you’re getting ready for your first big move, contact an AMJ moving specialist near you today

Électricité et branchements: Guide pour la sécurité électrique de votre maison

L’électricité fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Il y a des prises de courant dans chaque pièce de nos maisons afin de pouvoir faire fonctionner les appareils dont nous avons besoin. De nos jours, l’accès à l’électricité nous semble tellement naturel que nous le prenons souvent pour acquis.

 

Parce que le mois de mai est celui de la sécurité électrique, c’est l’occasion de revenir ensemble sur les pratiques sécuritaires d’utilisation de l’électricité. Nous avons rassemblé quelques conseils pratiques pour vous aider à sécuriser votre maison et réduire les dangers liés à l’électricité. Bien évidemment, si vous avez des inquiétudes concernant la sécurité électrique de votre maison, n’hésitez pas à faire appel à un électricien.

 

Utilisez vos rallonges de manière sécuritaire

Parfois, la solution facile consiste à dérouler une rallonge pour pouvoir profiter de vos appareils n’importe où dans une pièce. Peut-être que vous voulez charger et utiliser votre téléphone en même temps, ou peut-être que vous désirez une lampe près d’un fauteuil, mais qu’il n’y a pas de prise. Nous avons tendance à penser que ces connexions supplémentaires peuvent être des solutions permanentes, mais cela peut s’avérer dangereux. Il y a des risques de surchauffe et de déclenchement d’incendie lorsque l’utilisation n’est pas appropriée. Chaque année, environ 3300 incendies de maisons sont déclenchés par des rallonges électriques.

 

Lorsque vous utilisez une rallonge, rappelez-vous ces quelques règles de base:

  • Ne pas recouvrir la rallonge. Si la chaleur est bloquée, cela pourrait entraîner un risque d’incendie.
  • Utilisez une rallonge avec un calibre approprié et un usage intérieur/extérieur. L’ampérage de la rallonge détermine la quantité d’énergie qu’elle peut conduire en toute sécurité, et les rallonges extérieures ont une gaine plus durable pour résister aux éléments.
  • N’essayez pas de créer une rallonge plus longue en les branchant les unes aux autres. La surcharge électrique entraînée pourrait provoquer une surchauffe et donc, un risque d’incendie.

 

Si vous avez besoin de plus de sources d’alimentation chez vous, pensez à faire appel à un électricien pour installer de nouvelles prises.

 

Utilisez des prises inviolables

Si vous avez des enfants ou des animaux domestiques, ou si vous en accueillez souvent, vous devriez envisager l’installation de prises inviolables. Si votre maison a été construite après l’adoption du Code canadien de l’électricité en 2009, il y en a déjà probablement dans toutes les pièces. Cependant, si votre maison est plus ancienne, la mise à niveau de ces prises pourrait empêcher vos petits d’y mettre leurs doigts et d’être électrocutés.

 

Ces prises ont été conçues dans un souci de sécurité. Elles sont équipées d’un mécanisme de fermeture intérieur qui ne s’ouvre que si deux broches sont insérées en même temps et avec une pression égale. Les enfants ne pourront donc pas insérer quoi que ce soit et ne risqueront pas de s’électrocuter.

 

Sécurisez vos prises

Les prises électriques peuvent être dangereuses, en particulier pour les enfants curieux. Ils peuvent être tentés d’explorer les prises avec leurs doigts ou des objets. En faisant cela, ils pourraient s’électrocuter car l’électricité statique de leur corps réagirait immédiatement avec le courant de la prise.

 

Si votre maison n’est pas équipée de prises inviolables ou que vous ne les avez pas encore installées, vous pouvez opter pour des cache-prises en plastique.

 

Plutôt que de vous inquiéter constamment pour leur sécurité, vous pouvez utiliser un cache-prise en plastique ou un couvre-prise. Vous pouvez acheter ces produits dans la plupart dans magasins de bricolage ou les boutiques pour bébés. Il en existe de nombreux modèles. Les caches-prises à insertion sont pratiques pour les prises qui ne sont pas souvent utilisées car ils peuvent être difficiles à enlever. Dans le cas d’une utilisation régulière des prises, les cache-prises à fermeture automatique nécessitent simplement de faire glisser leur cache de sécurité sur le côté pour en permettre l’accès. Pour une double efficacité, un couvre-prise permet de couvrir à la fois les prises utilisées et non utilisées. Ce système protègera non seulement votre enfant de la source de courant, mais l’empêchera aussi de jouer avec le cordon déjà branché. Vous pouvez également trouver des coques de protection pour les multiprises qui permettront d’isoler toutes les prises qu’elles soient utilisées ou non.

 

Ne surchargez pas une source d’alimentation

Les multiprises sont pratiques lorsque vous avez plusieurs appareils à brancher au même endroit. Mais saviez-vous que cela pourrait provoquer une surcharge?

 

Un circuit électrique surcharge lorsqu’il y a un excès de courant qui circule. Vos sources d’alimentation pourraient surchauffer et brûler, ce qui pourrait provoquer un incendie. Si vous remarquez l’un des signes suivants, débranchez immédiatement les appareils connectés et demandez à un électricien d’examiner le problème:

  • Lumières clignotantes ou faiblissantes,
  • Plaques d’interrupteur chaudes ou décolorées,
  • Odeur de brûlé provenant des prises ou des interrupteurs,
  • Léger choc électrique au contact des appareils branchés,
  • Disjoncteurs fréquemment déclenchés.

 

Utilisez un limiteur de surtension

Une multiprise est généralement sûre pour les petits appareils, mais les gros électroménagers doivent toujours être branchés directement au mur. Pour les ordinateurs et autres appareils électroniques de grande taille, les limiteurs de surtension sont un choix plus sûr. Il est important de connaître la différence entre une multiprise et un limiteur de surtension pour savoir lequel utiliser selon le cas.

 

Multiprise: divise l’électricité d’une même source et la distribue vers plusieurs prises pour plus de commodité. Ce produit est une sorte de prolongateur d’alimentation qui vous permet de brancher plusieurs appareils au même endroit sans pour autant fournir de protection électrique.

 

Limiteur de surtension: protège les appareils électroniques branchés contre les surtensions et les pointes de tension en provoquant un court-circuit. Vous voudrez l’utiliser pour vos appareils les plus coûteux de façon à les protéger des dommages liés à une surtension électrique.

 

Bien souvent, les multiprises et les limiteurs de surtension se ressemblent. Alors, comment savoir lequel utiliser?

 

L’inconvénient d’une simple multiprise est qu’elle ne protègera aucun appareil en cas de surtension électrique. Non seulement vous pourriez perdre vos appareils, mais cela pourrait également provoquer un risque d’incendie car vos appareils et vos prises risqueraient de surchauffer et brûler. Si vous utilisez un limiteur de surtension, celui-ci limitera la quantité de courant parvenant à vos appareils et donc, les protègera contre les risques de dommages. Maintenant que vous connaissez les caractéristiques de chacun de ces produits, le choix vous appartient.

 

Vous pouvez également installer un protecteur de surtension central sur votre panneau électrique principal pour réguler les surtensions dès le point d’entrée. Il est recommandé d’utiliser à la fois un protecteur central et des protecteurs individuels.

 

Pour vous assurer d’avoir acheté un produit certifié, recherchez une homologation CSA ou cUL et UL 1449. De plus, certaines compagnies offrent une “garantie sur l’équipement branché” au cas où leur produit serait défectueux et n’offrirait pas une bonne protection à vos appareils.

 

Éteignez et débranchez

Les disjoncteurs s’arrêtent automatiquement lorsqu’il y a trop de courant circulant dans les fils électriques. Si l’alimentation de votre maison se coupe à cause d’une surcharge, voici quelques étapes à suivre avant de la réenclencher:

  • Éteignez tous les appareils, les lumières ou les électroménagers connectés au circuit. Si vous les laissez allumés, vous risquez de vous électrocuter au moment de la remise en marche,
  • Identifiez le disjoncteur qui s’est déclenché: ce sera celui qui est coincé entre les positions ON (marche) et OFF (arrêt),
  • Mettez l’interrupteur sur la position OFF (arrêt). Si vous essayez de le mettre directement sur ON (marche), il ne se réenclenchera pas,
  • Basculez l’interrupteur sur la position ON (marche).

 

Si un disjoncteur se déclenche souvent, il est probable qu’il y ait une surcharge électrique régulière. Vous pouvez essayer de répartir vos appareils électriques dans plusieurs endroits de la maison pour éviter cela. Par exemple, les chauffages électriques et les gros électroménagers consomment plus d’énergie et peuvent plus facilement déclencher un disjoncteur, essayez donc de les séparer les uns des autres. Si votre disjoncteur se déclenche à nouveau juste après l’avoir remis en route, il se pourrait qu’il y ait un court-circuit dans le système auquel cas, il devrait être examiné par un électricien.

 

Si vous êtes préoccupé par la sécurité du système électrique de votre maison, n’hésitez pas à faire appel à un électricien.

 

Consultez notre blogue pour plus de conseils sur la sécurité dans votre maison.

 

Cords and Currents: A Guide to Your Home’s Electrical Safety

Electricity is an essential part of our daily lives. Our houses are all filled with outlets that we use to power the devices we depend on. In fact, it’s become so routine to have access to this technology that we often take it for granted.

 

May is Electrical Safety Month—a time that reminds us of the safe way to use electricity. We’ve collected some basic tips to help you secure your home and reduce electrical hazards. Of course, if you have concerns about your home’s electrical safety, consult a residential electrician.

 

Secure your cords

Sometimes, the easiest solution is to stretch an extension cord across the room so you can use and charge your phone at the same time. Or maybe you want a lamp beside the armchair, but there’s no outlet there. We tend to think that using an additional connection, like these, is a permanent fix, but doing so may be hazardous—they can overheat and start fires if used improperly. An estimated 3,300 house fires originate from power extenders every year.

 

When you are using an extension cord, make sure you keep the following things in mind:

  • Do not allow anything to cover it—if the heat gets trapped, it could be a fire hazard
  • Use one that is properly rated in terms of energy needs and indoor/outdoor use—a cord’s amperage rating will determine the amount of energy it can safely conduct, and outdoor extension cords have a more durable exterior to protect from the elements
  • Do not create a longer cord by attaching them to each other—they could overheat and cause a fire due to electrical overload

 

If you find yourself in need of more power sources, consider calling an electrician to install more in your home.

 

 

Use tamper-resistant outlets

If you have children or pets in your home, or who visit frequently, you might consider installing tamper-resistant outlets. If your home was built after the Canadian Electrical Code mandate in 2009, it likely already has them in every room. However, if you have an older house, upgrading to these outlets can protect your little ones from sticking their fingers or other objects into the receptacles and getting electrocuted.

 

These outlets were designed with safety in mind, built with spring-loaded shutters that will only open if two prongs are inserted at the same time with equal pressure applied. As such, kids will not be able to push anything past the shutters and will not be at risk of getting electrocuted.

 

Cover your plugs

Electrical outlets can be dangerous, especially for curious children. It can be tempting for them to explore outlets with their fingers or other objects—but by doing so, they could be electrocuted because the static on their bodies will react with the power source.

 

If your older home doesn’t have tamper-resistant outlets and you haven’t yet installed them, you can look into plastic covers as a safety solution.

 

Rather than constantly worrying about their safety when they’re near an outlet, you can use a plastic insert or a safety cover. You can purchase these products at most hardware or baby stores. There are various styles of outlet covers available. Plugs are easy when you have an receptacle that is not used regularly, but they can be a hassle to remove. A self-closing cover requires you to slide the top part aside in order for you to access the power. Alternatively, an outlet and plug cover will cover both empty or filled outlets, which will not only keep your child safe from the power source, but also from playing with the cord that is plugged in. You can also find covers for entire power strips that hide all used and unused outlets.

 

Don’t overload a power source

Power strips are convenient when you have multiple devices that you want to plug in to the same source. But did you know that this could cause the circuit to overload?

 

A circuit overloads when there is excess electrical current flowing; your power sources could overheat and burn, potentially causing a fire. If you notice any of the following warning signs of an overloaded circuit, unplug connected devices and have an electrician examine the situation:

  • Flickering or dimming lights
  • Warm or discoloured wall plates
  • Burning smell coming from outlets or switches
  • Mild shock from connected appliances
  • Frequently tripped circuit breakers

 

Use a surge protector

A power strip is generally safe to use for smaller devices, but major appliances should always be plugged directly in to the wall. For computers and other larger electronics, surge protectors are a safer option. However, it’s important to know the difference between a power strip and a surge protector, and when you should use each one.

 

Power strip: splits the electricity from one source and distributes it to additional outlets for your convenience. Essentially, this product is a type of power extender that allows you to plug several devices in to one place without providing electrical protection.

 

Surge protector: shields connected electronics from power surges and voltage spikes by shorting out. Typically, you’ll want to use this for your more expensive devices to protect them from incurring damage during an electrical surge.

 

Quite often, power strips and surge protectors look the same. So how do you know which to use?

 

A disadvantage of a simple power strip is that it will not protect any connected devices if there is an electrical surge. Not only could you lose your electronics, but this could also be a fire hazard because your devices and outlets could overheat, spark, and burn. If you use a surge protector, it will limit the amount of power that reaches your devices and ultimately save them from getting damaged. As long as you know what to expect from each product, the choice is up to you.

 

You can also install a surge suppressor at your main service panel to handle bigger rushes of electricity. It’s recommended to use a combination of main service and point-of-use protectors.

 

To ensure you’ve purchased a certified product, look for a CSA or cUL and UL 1449 approval. Additionally, some companies will offer a connected equipment warranty in case their product was defective and did not protect your connected devices from a power surge.

 

Turn off and unplug

Circuit breakers shut off automatically when there is too much electrical current flowing through the wires. If your home’s power shuts off from overload, there are a few steps you should follow when resetting it:

  1. Turn off any devices, lights, or appliances that are connected to the circuit—if you leave them on when you reset, you cold be at risk of electrocution
  2. Identify the breaker you’ve tripped: it will be the one that is sitting between the ON and OFF positions
  3. Flip the switch fully to the OFF position—if you try to go right to ON, it won’t reset
  4. Flip the switch to the ON position

 

If a circuit breaker is tripping often, it’s likely that there’s a regular electrical overload. You can try spacing out your electronics around the house to avoid this. For example, heating elements and large appliances usually draw more power and may trip a breaker more easily, so try to keep them separate from each other. Additionally, if your breaker trips again right after you reset it, there could be a short circuit in the system that should be examined by an electrician.

 

 

If you are ever concerned about the safety of your home’s electrical system, consult a residential electrician.

 

For more tips on safety in your home, check out our blog.

Settling in to a New Community

Moving isn’t just about making your new house a home – it’s about making your new community a home. Sometimes it can be intimidating to be in unfamiliar surroundings. Now that you’re in a foreign town, you have to find out where the best grocery store is, where the nice parks are, and establish a daily routine. This National Moving Month, we want to help you through this transition by providing some tips on settling in to a different neighbourhood.

 

Get involved in community associations

Most neighbourhoods have associations for residents to join, through which you can attend all types of events and participate in volunteer opportunities. Whether it’s a summer barbecue, a gala fundraiser, or a community clean-up, these activities provide you with a chance to get to know your fellow residents. You can mingle with other adults and families and find out what they like best about living in the area, all while immersing yourself in the local culture.

 

If you’re looking to get even more involved, you might want to consider joining one of the planning committees of the association itself. By working with your community’s leaders, you’ll get to know all the ins and outs of your new neighbourhood. You’ll be spending time with the people who will likely be able to answer most of your questions about the area. Looking for a grocery store with extended hours for your late-night ice cream cravings, or a barber who offers discounts to regular customers or residents within the vicinity? They’ll probably know. Additionally, planning events first-hand will give you the chance to get to know the local venues and businesses for yourself.

 

Not sure if your neighbourhood has a community association? You can check out the bulletin boards at your local grocery stores or library to see what kind of information they have.  There, you’ll usually find posters advertising upcoming public events where you can meet new people. City government websites are also a great resource. Alternatively, keep an eye out in your mailbox. Local associations often create newsletters or contribute to them, and you can usually find their contact information in these documents.

 

Visit public spaces

A convenient way to familiarize yourself with your new community is to explore the area. Take a walk around to discover what kind of places are nearby. Find a café with WiFi for those remote working days, or a charming local business where you can buy unique clothing or home décor while supporting the local economy —you could find a special place that you’ll regularly peruse for thoughtful gifts.

 

There are also usually free public classes available through different organizations. The library, for example, often offers free programs for adults, children, and both together.

 

If you have pets, you can get to know the neighbourhood by exploring with them. Take your dogs for a walk at the local park and strike up conversation with other canine owners. Ask them about their four-legged friends—what’s their name? How long have they had them? Do they know any tricks? Find out if there are any other greenspaces their pups love to play at, or if there is a reliable dog walker you can use on busy days. Which groomer do they use? Do they have a favourite pet store? You could also mention that you’re new to the area; many people could be happy to show you around, themselves.

 

You can also meet other adults by taking your kids to the playground or signing them up for a sports team or activity group. Parent and tot swimming classes, soccer teams, or a scouts group could give both you and your little ones an opportunity to make friends with similar interests to yours. Once you’ve met some other families, arrange supervised playdates for your boys and girls so they can play together while you and the other adults continue to get acquainted.

 

Host a potluck

Once you’ve finished unpacking your boxes and you’ve settled into your new house, why not consider hosting a potluck? Invite your neighbours over for a casual get-together where everyone can share homemade dishes and chat. Talk about where you’ve moved from and ask for suggestions on local activities and hotspots. Maybe you always went to the yoga studio or the driving range in your old town. Ask around about where you could engage in those same activities here, and you may even find a buddy or two to go with!

 

If there are lots of kids at your backyard barbecue, you can bring out the hula hoops and balls for them, or even set up a net for a badminton or volleyball game. Games don’t have to be just for the kids, either—bocce ball, croquet, and other lawn games invite friendly competition and create a relaxed, easygoing atmosphere that’s enjoyable for everyone.

 

The potluck is also an opportunity for you to talk to your immediate neighbours about your shared property. For example, if you both own half of the fence that divides your houses, check in about what the expectations are for its upkeep. If you live in a new community that doesn’t have fenced yards yet, you can discuss the possibility of building one and splitting the cost. You might just identify a shared vision that you can help each other realize.

 

 

Moving to a new community can be a fun and exciting transition. For more information on choosing the right neighbourhood for you, check out this blog. If you’re planning a move, reach out to an AMJ Campbell moving specialist near you today.

Conseil d’expert AMJ: Déménager en toute sécurité

La préparation d’un déménagement demande beaucoup de planification et d’organisation, y compris en ce qui concerne les risques potentiels que vous pourriez rencontrer ce jour-là. Nous nous sommes entretenus avec Sylas Vallee, directeur des ventes chez AMJ Campbell, pour savoir comment effectuer un déménagement en toute sécurité. Avec 15 années d’expérience dans le domaine du déménagement, M. Vallee a partagé avec nous des conseils primordiaux qu’employés et clients devraient suivre.

 

Évaluez les risques potentiels

L’une des choses les plus importantes à faire avant un déménagement est d’aborder tous les points relatifs à la sécurité. L’évaluation des risques commencera 1 à 2 mois avant la date du déménagement.

 

“Le représentant commercial va venir faire une inspection complète pour établir le devis, et en même temps, il dressera une liste des différents problèmes potentiels qu’il aura repérés pendant sa visite”, précise M. Vallee.

 

À l’approche du grand jour, vous devrez commencer à répertorier vous-même tous les risques potentiels. M. Vallee conseille de faire le tour de votre propriété la veille du déménagement pour mettre en évidence les zones problématiques.

 

“Le client jettera un coup d’oeil rapide sur sa propriété pour repérer les risques éventuels, et prendra soin de les communiquer au conducteur à son arrivée.”

 

Si vous remarquez quelque chose qui pourrait être dangereux, pensez à l’indiquer avec un ruban ou une craie respectueuse de l’environnement. En signalant le danger, vous le rendez visible pour les déménageurs pendant qu’ils travaillent. Vous effectuerez également une évaluation finale avec l’équipe de déménagement pour être sûr que tous les points sensibles ont été bien répertoriés et pris en compte.

 

“Dès son arrivée, le conducteur va faire un passage en revue complet avec le client pour savoir ce qui doit être emporté et ce qui reste sur place. Ils effectueront également une évaluation des risques et dresseront un bilan de tous les points sensibles tant au niveau de la sécurité que des obstacles.”

 

La présence d’enfants et d’animaux de compagnie le jour du déménagement peut également présenter des risques. M. Vallee conseille, si possible, de s’organiser avec les grands-parents, les amis ou une gardienne pour qu’ils s’occupent d’eux pendant que vous déménagez. Si ce n’est pas possible, il y a des moyens pour éviter qu’ils se fassent mal.

 

“Si vous pouvez, discutez avec eux des risques qu’ils pourraient courir en restant au milieu de l’action, et proposez-leur une petite tâche facile et sûre. Par exemple, rassembler les jouets éparpillés dans le jardin et les amener à l’avant de la maison”, suggère M. Vallee, tout en soulignant qu’il est préférable de les tenir à l’écart pour garantir la sécurité de chacun.

 

Utilisez l’équipement approprié

Il est important d’utiliser l’équipement approprié, particulièrement lorsqu’il s’agit de déplacer des objets lourds et volumineux. En engageant des déménageurs professionnels, vous minimisez le risque de vous blesser en essayant de déplacer ces articles vous-même.

 

“Nous formons nos déménageurs aux techniques de levage appropriées, et nous leur conseillons de ne pas avoir peur de demander de l’aide si quelque chose est trop lourd, de prendre des micro-pauses après un déplacement important, et d’ajuster la prochaine tâche en fonction de l’énergie employée à la tâche précédente”, explique M. Vallee.

 

Les déménageurs professionnels viendront avec l’équipement nécessaire pour déplacer toutes sortes d’objets, y compris un diable professionnel pour électroménagers pour vos réfrigérateurs, laveuses et sécheuses, ainsi qu’un chariot manuel pour transporter plusieurs boîtes à la fois. M. Vallee souligne l’importance de l’utilisation de ces équipements pour aider à réduire la contrainte que le poids des objets fait peser sur le corps.

 

Un tapis de traction peut aussi s’avérer utile tant pour votre sécurité que celle de votre propriété.

 

“C’est un revêtement protecteur de sol”, explique M. Vallee. “Il protège non seulement les tapis et la propriété du client, mais procure aussi aux déménageurs une adhérence au sol indispensable lorsqu’ils oeuvrent sur des surfaces glissantes.”

 

Vous pouvez également placer des cônes de signalisation autour du camion de déménagement si celui-ci se trouve sur la route. M. Vallee précise que “cela attire l’attention sur le camion qui pourrait facilement se fondre dans l’environnement.” Ces cônes de signalisation préviendront les automobilistes qu’il y a des gens qui vont et viennent autour du camion, et ils seront ainsi prêts à ralentir et/ou s’arrêter si nécessaire.

 

Communiquer les uns avec les autres

“La communication est primordiale,” souligne M. Vallee.

 

Tout au long de la journée, il est important de se parler et de compter les uns sur les autres pour réduire les risques de blessures, de douleurs musculaires et de fatigue.

 

“Chaque fois que vous repérez un danger, faites-le savoir aux autres”, insiste M. Vallee. “La sécurité est l’affaire de tous.”

 

Il est facile d’oublier une fissure dans l’allée ou la hauteur d’une porte. Ne supposez pas que les autres sont conscients des dangers, empêchez-les de se blesser en leur indiquant les zones à problème.

 

M.Vallee évoque aussi l’importance d’avoir une personne agissant comme guide pendant que les grosses pièces sont sorties du camion.

 

“Demandez à quelqu’un de servir de guide aux déménageurs en leur indiquant s’il y a des obstacles sur leur chemin et en faisant en sorte que la voie soit bien dégagée devant eux.”

 

Les choses les plus lourdes sont généralement soulevées par deux personnes. Vous pouvez éviter les douleurs musculaires en vous assurant l’un l’autre de soulever et poser l’article en même temps. Prévoyez une troisième personne pour vous remplacer de temps en temps quand la fatigue se fait sentir.

 

Plutôt que de faire les choses seul, communiquez avec votre équipe pour mettre au point différentes stratégies pouvant vous faire gagner du temps et de l’énergie.

 

“Si vous avez beaucoup de boîtes à transporter dans les escaliers, la technique de la “chaîne humaine” est toujours une bonne idée”, suggère M. Vallee. “Positionnez environ 3 personnes dans les escaliers qui se passeront les boîtes de l’une à l’autre jusqu’en bas afin d’éviter les allers-retours incessants. Une chaîne humaine permettra de réduire les efforts inutiles et d’éviter les risques de douleurs musculaires.”

 

Faites confiance aux professionnels

Vous avez engagé des déménageurs afin de pouvoir vous détendre un peu le jour du déménagement? N’hésitez pas à les laisser s’occuper de tout. Si vous ressentez vraiment le besoin d’aider, M. Vallee recommande d’en parler d’abord aux déménageurs.

 

“Demandez au conducteur s’il accepte votre aide et il vous indiquera quelles sont les tâches que vous pourrez accomplir.”

 

Si vous aidez au déménagement, assurez-vous de soulever correctement en pliant les jambes et en gardant le dos bien droit pour éviter toute douleur musculaire. Il est également essentiel de rester hydraté, surtout pendant les mois d’été qui approchent.

 

Vérifiez votre véhicule

Le déménagement ne consiste pas seulement à transporter vos biens en toute sécurité jusqu’au camion, il faut aussi faire en sorte que le véhicule fonctionne correctement afin d’acheminer sans problème tous vos biens vers votre nouvelle maison.

 

“L’un des aspects de notre culture d’entreprise est d’assurer la sécurité et de veiller à la protection de l’environnement. Nos camions sont bien entretenus et contrôlés chaque jour”, mentionne M. Vallee. “Le matin, avant de partir chez le client, les déménageurs effectuent une vérification de leur véhicule comprenant le contrôle de tous les liquides et des fonctions de sécurité.”

 

De plus, les déménageurs vont s’assurer de choisir le meilleur itinéraire possible en tenant compte des possibles retards dus à la circulation ou aux travaux routiers.

 

Une tenue adéquate

Afin d’assurer votre sécurité pendant un déménagement, il convient de porter une tenue appropriée. Évitez les vêtements amples.

 

“Vous ne voulez pas des vêtements qui risquent de s’accrocher partout”, dit M. Vallee. “Privilégiez des vêtements confortables mais ajustés près du corps. Portez également de bonnes chaussures qui procurent maintien et protection à vos chevilles pour le cas où vous participeriez activement au déménagement.”

 

Pensez à l’environnement

Préserver l’environnement est une préoccupation importante. AMJ Campbell peut vous fournir des boîtes de déménagement qui seront collectées une fois déballées.

 

“Nous protégeons l’environnement en recyclant toutes nos boîtes et cartons usagés. S’ils peuvent être réutilisés, nous les utilisons, mais s’ils sont trop usés, nous les amenons à l’usine locale de recyclage de carton”, mentionne M. Vallee.

 

Toujours dans un souci de protection de l’environnement, la pose d’un tapis de traction ou de cartons dépliés aidera à protéger la pelouse en évitant qu’elle soit abîmée par les nombreux va-et-vient.

 

Il y a de nombreux points relatifs à la sécurité à prendre en compte lorsque vous déménagez. Faire affaire avec des déménageurs professionnels assurera votre sécurité car ils s’occuperont de tout pour vous.

 

“Chez AMJ Campbell, nous appliquons les dernières consignes du Réglement sur la santé et la sécurité au travail et parfois, nous allons même plus loin que la réglementation de base”, précise M. Vallee. “Nous avons créé une culture de la sécurité qui va au-delà des normes de l’industrie.”

 

Ces normes de santé et de sécurité existent pour s’assurer que tous ceux qui participent à un déménagement soient protégés autant que possible. Votre équipe de déménageurs a été spécialement formée pour ce travail donc, si vous avez des questions le jour du déménagement, n’hésitez pas à les poser.

 

“Dès que vous savez que vous déménagez, il est temps de commencer à planifier le grand jour”, recommande M. Vallee. N’oubliez pas de prendre en compte les questions de sécurité lors de cette planification.

 

Le mot de la fin de M. Vallee: “Sécurité assurée, déménagement parfait.”

 

Pour plus de conseils sur la façon de réussir un déménagement en toute sécurité, contactez un spécialiste en déménagement d’AMJ Campbell près de chez vous dès aujourd’hui.