Épuration pour 2019 : Qu’est-ce qui passera le cap de la nouvelle année?

how to get rid of clutter

Le début de la nouvelle année offre l’occasion de prendre un nouveau départ, d’établir de nouveaux objectifs et de développer un nouvel état d’esprit. Cela semble simple, mais chaque fois que vous jetez un coup d’œil dans votre maison ou que vous ouvrez un placard, vous vous retrouvez face à une réalité : vous êtes entourés d’un nombre infini de choses que vous avez accumulées au cours des années passées.

Vous n’envisagez peut-être pas de déménager maintenant ou dans un avenir proche, mais quel meilleur moyen de commencer l’année 2019 qu’en réévaluant vos possessions, en désencombrant votre vie et en changeant d’état d’esprit pour un futur beaucoup moins chaotique? Il n’est pas nécessaire de réduire la taille de votre demeure ou de diminuer votre train de vie! Suivez ces conseils pour vous guider à travers le processus d’épuration et vous permettre d’apporter des changements durables à votre mode de vie, des changements qui vont plus loin que vos résolutions du Nouvel An.

Opération épuration : Comment désencombrer votre maison

La méthode des quatre boîtes est une des approches les plus populaires et les plus simples pour désencombrer votre maison et réduire vos effets personnels. Prenez quatre boîtes sur lesquelles vous apposerez les étiquettes suivantes : « À jeter », « À donner/vendre », « À entreposer » (les objets que vous garderez, mais que vous n’utiliserez pas souvent) et « À mettre de côté » (les objets que vous garderez et que vous utiliserez régulièrement). Les deux premières boîtes seront probablement les plus difficiles à remplir, parce que ce sont des objets dont vous devrez vous séparer. Posez-vous une série de questions :
Quand est-ce que j’ai utilisé cet objet pour la dernière fois? Si cela fait plus de 12 mois que vous l’avez utilisé (sauf s’il s’agit d’objets saisonniers ou sentimentaux), vous pouvez vous en débarrasser.
Cet objet me rend-il heureux? Certains objets, comme les décorations ou les objets d’art, ne sont pas faits pour être utilisés, mais ils nous rendent heureux. Si l’objet en question vous rend toujours heureux, il mérite d’être conservé.
Pourquoi est-ce que je veux garder cet objet? Si vous n’avez pas de réponse à cette question, ou si votre réponse est « au cas où », il y a de fortes chances que cet objet ne vous manquera pas et que vous pouvez vous en séparer sans crainte.

Séparation à l’essai

Il y aura toujours quelques objets (ou davantage) pour lesquels vous serez indécis. La réaction spontanée de la plupart des gens est d’entreposer ces objets afin de prendre une décision plus tard, mais c’est comme ça que les choses commencent doucement à s’accumuler. Faites plutôt un essai de séparation en mettant ces objets de côté dans une boîte que vous placerez loin des yeux, mais que vous n’entreposerez pas (placez la boîte par exemple dans un placard). Programmez une alarme sur votre téléphone pour revisiter ces objets dans quelques mois. Tout ce que vous n’avez pas utilisé, particulièrement les choses que vous aviez oubliées, peut être éliminé. Il y a peut-être certains objets sentimentaux que vous tenez à garder même si vous ne les aviez pas utilisés. Ces objets peuvent être organisés et rangés — certaines choses sont trop spéciales pour que l’on s’en débarrasse.

Établir des limites

À présent que vous avez pris votre décision, à savoir lesquelles, parmi vos précieuses possessions verront l’année 2019, c’est le moment de changer votre état d’esprit et vos habitudes pour résister à l’envie de remplir l’espace nouvellement créé. Évaluez les objets dont vous voulez vous débarrasser. S’agissait-il uniquement de vêtements? Peut-être s’agissait-il de meubles ou d’articles de décoration résidentielle. Si, par exemple, vous savez que vous avez une tendance à collectionner des vêtements, établissez des limites afin de vous guider sur la quantité à acheter et à posséder. Faites cela en traçant une démarcation entre ce que vous voulez, ce dont vous avez besoin et ce que vous utilisez réellement. En général, utilisez-vous huit paires de chaussures? Est-ce quelque chose que vous utilisez uniquement à l’occasion? Gardez cela à l’esprit avant d’acheter quelque chose de nouveau.

Magasinez à partir de ce qui est disponible

Que vous soyez un chasseur d’aubaines ou que vous aimiez profiter du confort du magasinage en ligne et de l’expédition en deux jours, une des raisons pour lesquelles nous accumulons tellement de choses est notre empressement à en acheter de nouvelles. La prochaine fois que vous vous apprêterez à faire un achat, prenez du recul et examinez ce que vous avez déjà à la maison ou ce que peuvent vous passer vos amis et les membres de votre famille. Si vous allez faire du camping pour la première fois, envisagez d’emprunter une tente avant d’en acheter une pour vous-même. Fatigué des mêmes jeux de société lors de vos soirées en famille? Peut-être que vos amis ou des membres de votre parenté souhaitent procéder à un échange de jeux. Même si c’est temporaire, c’est une excellente occasion d’essayer de nouveaux jeux avant de leur offrir une nouvelle demeure ou de les poser sur vos étagères. Quel que soit l’objet convoité, pensez à consulter votre réseau avant de vous empresser de cliquer sur « Passer à la caisse ».

Pour encore plus de conseils utiles sur les façons de rafraîchir votre maison et de trouver de nouveaux usages pour les choses que vous possédez déjà, consultez notre blogue sur Le recyclage valorisant de vos objets. Si vous avez terminé le processus d’épuration et que vous avez besoin d’aide pour déplacer vos objets dans une unité de stockage en libre-service, consultez un spécialiste en déménagement d’AMJ Campbell dans votre région.

Conseils pour déménager pendant les fêtes de fin d’année

tips for moving

Un déménagement peut être une entreprise stressante, quelle que soit la période de l’année, mais déménager pendant les fêtes de fin d’année comporte encore plus de défis. De surcroît, en plus des traditions et responsabilités inhérentes à la saison des fêtes, par exemple trouver les cadeaux parfaits pour nos amis et les membres de notre famille, préparer d’innombrables pâtisseries et participer à différentes fêtes et festivités, il faudra également penser à emballer et à déballer nos effets personnels. Ce stress potentiel peut toutefois être atténué – du moins un peu – par une préparation adéquate. Voici quelques conseils clés qui vous aideront à rendre votre déménagement pendant les fêtes beaucoup moins tumultueux.

Choisissez le bon moment

Veillez à réserver les services d’une entreprise de déménagement, car la période des fêtes est très occupée en ce qui concerne les réinstallations et les livraisons, sans oublier les potentiels changements d’horaires. En effet, plus d’un établissement pourrait observer un horaire spécial pour les fêtes, y compris les entreprises de nettoyage, les ateliers de serrurerie, les détaillants en rénovation domiciliaire, ainsi que d’autres entreprises auxquelles on fait en général appel lors d’un déménagement. Si vous avez besoin de services de garde d’enfants ou d’animaux domestiques pour le jour de votre déménagement, veuillez noter que les listes d’attente sont très longues pendant la saison, les frais sont également plus élevés, et des politiques d’annulation strictes sont appliquées en raison de la demande accrue, donc l’idéal est de planifier autant que possible. Si le déménagement dans votre nouveau chez vous implique un long trajet en voiture, ne perdez pas de vue la circulation automobile. Des retards peuvent survenir, particulièrement vers la fin du mois, lorsqu’on se rapproche des fêtes et que de nombreuses personnes voyagent avec leurs familles et leurs amis.

Élaborez une stratégie pour préparer vos cartons

Gardez les articles saisonniers à votre portée, si vous aimez que votre maison soit décorée pour les fêtes, ou si vous devez participer à des célébrations peu de temps après votre réinstallation, gardez ces articles sous la main, cela vous évitera de chaotiques recherches lorsque vous déballerez et rangerez vos effets. Si vous tenez à retrouver vos guirlandes et vos décorations rouges et vertes pour que la maison brille de mille feux, veillez à étiqueter clairement les contenants et à demander aux déménageurs de poser ces boîtes dans un endroit accessible.

Faites des dons

Un déménagement est le moment parfait pour évaluer vos possessions et envisager de renoncer aux choses dont vous n’avez plus besoin. Au lieu de jeter certains articles, vous pouvez demander à des organismes caritatifs de les récupérer. Cette période de l’année est très occupée pour ce qui a trait aux dons de bienfaisance, alors il vaut mieux appeler à l’avance. Les organismes caritatifs sont en général à la recherche de certains articles spécifiques pendant cette période (notamment des objets neufs ou non utilisés). Pensez à consulter leurs listes au moment de faire votre inventaire. Communiquez avec les organismes de bienfaisance de votre région, ainsi que des organisations comme Habitat pour l’humanité, Goodwill et l’Armée du Salut, pour confirmer les types d’articles qu’ils acceptent.

Prenez les conditions météorologiques en compte

Pendant cette période, les conditions météorologiques varient du froid extrême, à la neige, en passant par la grêle et bien plus (selon l’endroit où vous vivez). Cela dit, vous pouvez vous préparer pour les conditions climatiques difficiles en réunissant autant de paires de bottes, de paire de mitaines, de chapeaux, de pelles et de sel que possible et en mettant un sac dans votre voiture pour les urgences. Essayez d’emballer une grande partie de vos effets dans des contenants imperméables.

Si votre région est touchée par le mauvais temps, envisagez de chauffer votre résidence actuelle ainsi que votre nouvelle demeure. Assurez la transition pour les locataires de votre résidence et pour vous, dans votre nouveau chez vous, en veillant à ce que le chauffage soit en état de fonctionnement. Vous devrez peut-être contacter votre propriétaire/bailleur pour faire les arrangements nécessaires ou encore les compagnies de chauffage ou d’électricité pour que la transition s’effectue en douceur. Le jour même du déménagement, protégez-vous! Ayez des serviettes ou des draps sous la main pour essuyer l’eau ou la neige, et veillez à protéger vos pieds en portant des chaussures adéquates (bottes chaudes et chaussons confortables).

Tant que vous vous en tiendrez à votre plan, que vous préparerez toutes les listes de contrôle nécessaires et que vous tiendrez compte du chaos entourant les fêtes (causé par la météo ou les humains), votre déménagement se déroulera sans heurt pendant les fêtes.

Vous planifiez un déménagement? Nous nous ferons un plaisir de vous aider! N’hésitez pas à nous demander une estimation gratuite ici.

3 façons de créer un espace de travail efficace

espace de travail efficace - photo

Chaque mois de septembre est le début d’un nouveau chapitre. C’est l’époque où nous reprenons notre emploi du temps régulier au travail, où les enfants retournent à l’école, et où nous recommençons toutes les activités mises en pause pendant l’été.

Si vous souhaitez stimuler votre motivation et celle de vos enfants à l’occasion de la reprise, pourquoi ne pas songer à l’aménagement d’un espace de travail? Un coin pour les devoirs ou un bureau qui est calme, confortable et organisé vous donnera l’inspiration nécessaire pour repartir du bon pied. Voici les trois meilleures façons de procéder.

Conseil 1: Trouvez un endroit calme

Que votre espace soit destiné à vos études ou à votre travail, vous devrez d’abord vous assurer qu’il soit situé dans un endroit calme et tranquille de votre maison. Si vous n’avez pas une pièce libre à transformer en bureau, choisissez l’endroit le plus silencieux possible, loin des distractions (comme la télé), et des pièces fréquentées (comme la cuisine ou le salon).

Songez également à installer un paravent léger, idéalement à trois panneaux, pour donner à votre espace un sentiment d’intimité et d’isolement. Il ne coupera pas tout le bruit mais jouera un rôle de barrière psychologique. Vous ne serez donc pas distrait par la préparation du repas à la cuisine, ou par la partie de jeu vidéo au salon. Vous pouvez également opter pour l’achat d’un casque d’écoute antibruit pour améliorer votre concentration.

Conseil 2: Dessinez un plan

Une fois que vous avez choisi où installer votre espace de travail, vous devrez déterminer les fonctions de celui-ci. Cela vous aidera à savoir comment l’organiser. Demandez-vous quel type d’équipement est nécessaire pour vous permettre de travailler.

Par exemple:

  • Quel type d’ordinateur allez-vous utiliser? (ordinateur portable, unité de bureau)
  • Est-ce que vous ou vos enfants aurez besoin d’espace pour dessiner?
  • Aurez-vous besoin d’une imprimante?
  • Aurez-vous besoin d’un cabinet de rangement?
  • Aurez-vous besoin d’une étagère ou d’une table d’appoint pour poser les fournitures telles que les stylos, les crayons, l’agrafeuse, les livres etc.?
  • Où se trouvent les prises électriques les plus proches? Y en a-t-il suffisamment pour tous vos appareils électroniques?

Une fois que vous avez déterminé vos besoins, dessinez un plan à l’échelle afin de vous assurer que tous vos meubles et fournitures tiendront dans l’espace. Ce dessin peut vous aider si vous décidez d’acheter de nouveaux meubles. De cette façon, vous saurez si vous avez suffisamment d’espace pour le bureau en forme de L et la bibliothèque qui vous plaisent, ou si vous devez envisager quelque chose de plus petit.

Une autre option pourrait être de marquer les dimensions de vos meubles au sol à l’aide de ruban à masquer pour vous assurer qu’ils rentreront dans l’espace choisi.

Conseil 3: Optimisez le confort

Une fois que vous avez arrêté les détails de l’organisation de l’espace, ajustez votre bureau, votre chaise, ainsi que le reste du mobilier en suivant les principes de l’ergonomie. Cela signifie régler la hauteur et l’angle de la chaise, du bureau et des accessoires afin qu’ils répondent aux besoins de votre corps, et que vous soyez à l’aise pendant votre temps de travail.

La surface du bureau ou de la table doit pouvoir accueillir l’ordinateur tout en laissant suffisamment d’espace pour l’utilisation du clavier et de la souris, ainsi que pour toute autre activité comme l’écriture, la prise de notes ou le dessin.

L’écran d’ordinateur doit être à la hauteur des yeux. Si possible, trouvez un écran ajustable, sinon installez un bureau réglable qui peut être adapté en fonction de chaque utilisateur.

Si plusieurs personnes utilisent l’espace, montrez aux autres comment ajuster les meubles et les accessoires à leur hauteur.

Les études récentes démontrent l’importance d’une chaise procurant un maintien approprié. Si votre budget le permet, achetez une chaise de bureau ergonomique. Celles-ci ayant généralement des roues, vous devriez également considérer l’achat d’un tapis en plastique rigide pour protéger votre sol.

Au besoin, une chaise de salle à manger avec un coussin pour le dos fera l’affaire. Il suffit de faire en sorte que le siège choisi ne soit pas trop confortable…un fauteuil inciterait trop à la relaxation, et vous empêcherait d’être vraiment productif dans votre travail.

Essayez

Une fois que vous avez complété toutes ces étapes, soyez assuré que votre espace sera parfaitement adapté pour vous offrir une productivité maximale. Avec un espace de travail aussi efficace, vous pourriez avoir besoin que quelqu’un vous rappelle de prendre une pause pour manger!

Pour plus de conseils sur la façon de rester organisé et productif, consultez notre blogue: Préparer son déménagement.

Conseils pour déménager avec votre nouveau-né

déménager avec votre nouveau-né - photo

Déménager n’est pas une mince affaire. Ceci est d’autant plus vrai si vous avez un nouveau-né à la maison.

Mais si vous planifiez la journée, prévoyez de l’aide et laissez de côté vos envies de perfection absolue, vous serez en mesure d’effectuer le travail haut la main, et sans stress inutile.

Voici comment passer de votre ancienne maison à la nouvelle de la manière la plus sereine possible.

Établissez un “plan bébé”

Au moins une semaine avant le déménagement, établissez un plan pour vous assurer que votre nouveau-né sera à l’aise et en sécurité tout au long de la journée. Voici quelques étapes essentielles:

Préparez un sac d’essentiels pour 24 heures

Tous vos essentiels doivent être à portée de main, notamment des couches, des lingettes, des serviettes, des jouets, des biberons et des crèmes, pour toute la journée du déménagement (et plus pour la nuit, si nécessaire). Mettez ce sac de côté, loin des cartons (peut-être même dans la voiture), de façon à ce qu’il ne soit pas emporté par erreur avec les affaires à déménager.

La veille du déménagement, préparez également suffisamment de biberons pour les prochaines 24 heures, et conservez-les au réfrigérateur jusqu’au matin. Cela vous aidera à gagner du temps le matin du déménagement, et vous évitera de devoir préparer des biberons tout au long de la journée. Ce sont de petits détails comme celui-ci qui peuvent faire toute la différence lors d’une journée de déménagement déjà très chargée!

Désignez la personne en charge du bébé

Dans votre plan, vous devez également désigner la personne qui aura la responsabilité de prendre soin du bébé pendant le déménagement.

Cette personne peut être la mère ou le père du bébé, ou bien, cela peut être un membre de la famille, un ami ou une gardienne. Quoi qu’il en soit, la personne ne doit pas être impliquée dans les tâches relatives au déménagement, elle doit pouvoir s’occuper pleinement du bébé et veiller à son bien-être tout au long de la journée.

Installez la chambre du bébé

Une fois que vos boîtes et vos meubles sont rendus à destination, la mise en place de la chambre du bébé devrait être une priorité. Installer le bébé dans sa chambre le plus rapidement possible est le meilleur moyen pour qu’il ou elle se sente bien, et pour qu’il ou elle retrouve sa routine habituelle.

Demandez de l’aide

N’ayez pas peur de demander de l’aide à vos amis et à votre famille le jour du déménagement. Cela rendra la journée beaucoup plus agréable, sans compter qu’ils seront certainement heureux de pouvoir vous aider.

Demandez plus d’aide que nécessaire

Prévoyez toujours un peu plus de personnes que nécessaire, juste au cas où il y aurait un désistement ou un imprévu de dernière minute le jour du déménagement. Si vous avez trop de monde pour vous aider, vous pouvez toujours libérer quelqu’un de son engagement (ou lui demander d’aller chercher du café…).

Pensez aux autres tâches à effectuer

Si certains amis ou membres de la famille ne peuvent pas être présent le jour du déménagement, et qu’ils souhaitent quand même vous donner un coup de main, il y a d’autres façons. Par exemple, ils pourraient aider à effectuer diverses tâches avant ou après le déménagement (emballer, déballer, nettoyer, décorer etc.). Ou bien encore, ils pourraient veiller sur le bébé pendant que vous vous chargez de ces tâches. Dans ces moments, toute aide est bonne à prendre!

Engagez des professionnels

Un autre moyen de réduire le stress est de confier à des professionnels le plus de tâches possibles. Si cela respecte votre budget, engagez une entreprise de déménagement professionnelle pour s’occuper des tâches les plus lourdes le jour du déménagement. C’est un moyen simple et efficace de vous assurer que vos effets personnels se rendent du point A au point B sans beaucoup d’effort de votre part. Vous pouvez également embaucher des équipes professionnelles pour effectuer certaines tâches de nettoyage, d’emballage et de déballage. Cela contribuera à réduire votre charge de travail.

Sécurisez votre nouvelle maison

En plus de l’installation de la chambre du bébé, il est essentiel de vous assurer que votre domicile est sécuritaire pour vos jeunes enfants. Assurez-vous que tous les escaliers sont bloqués à l’aide d’une barrière pour bébé, et que les armoires et tiroirs sont équipés de dispositifs de sécurité empêchant leur ouverture. Sécurisez aussi les prises électriques en vous procurant des cache-prises en plastique pour éviter aux petits doigts curieux de s’électrocuter (lisez notre blogue sur la sécurité électrique de votre maison). Si votre petit est un grimpeur, vous devriez également songer à fixer vos meubles au mur ou au sol de façon à ce que ceux-ci restent toujours stables. Enfin, n’oubliez pas de faire attention aux objets placés à portée de main du berceau.

Détendez-vous

Entre l’organisation, la planification des tâches et tous les détails à prendre en compte lors d’un déménagement, ce dernier conseil peut sembler le plus difficile à appliquer. Mais c’est aussi l’un des plus importants pour vous et votre nouveau-né.

Mettez autant d’effort que possible dans la planification préalable du déménagement et, une fois le grand jour arrivé, faites de votre mieux pour ne pas trop vous attarder sur les petits détails. Dites-vous que c’est parfaitement correct si vous n’avez pas le temps de vous laver les cheveux, ou si le jouet préféré de votre bébé est perdu, ou si votre téléphone rend l’âme.

Ayez confiance, et dites-vous que vous avez planifié, préparé et résolu autant de problèmes que possible, et que vous règlerez le reste en compagnie des personnes venues pour vous aider. Aucun déménagement n’est parfait, c’est ainsi. Il y a aura des surprises, des petits problèmes ou des retards, mais tout cela sera surmonté. Comprendre cela vous permettra de faire face aux situations inattendues sans vous laisser submerger.

À la fin de la journée, assurez-vous que votre bébé est à l’aise et en sécurité, et tout ira bien.

Si vos enfants ne sont plus des nourrissons ou en très bas âge, lisez notre blogue Déménager avec des enfants pour vous aider à effectuer un déménagement sûr et réussi.

Si vous prévoyez de déménager, et que vous êtes à la recherche de professionnels pour vous aider, contactez un spécialiste en déménagement d’AMJ Campbell près de chez vous dès aujourd’hui.

Des produits d’emballage pour gagner du temps et avoir l’esprit tranquille

Le jour du déménagement approche! Bien que s’installer dans une nouvelle maison soit excitant, cela peut aussi être intimidant.

 

Si vous vous préparez à faire vos cartons, choisissez les fournitures adéquates pour vous assurer que vos effets personnels soient en sécurité pendant le transport. Cela rendra le processus un peu plus facile, un peu plus rapide, et le fait de savoir vos effets personnels protégés vous procurera un peu plus de tranquillité d’esprit.

 

Voici nos suggestions pour choisir les bons produits qui vous aideront à préparer votre déménagement en toute sérénité.

 

 

 

 

Achetez des boîtes neuves

Que le déménagement se fasse en famille ou entre colocataires, il y a presque toujours débat au sujet des boîtes. Devriez-vous utiliser d’anciennes boîtes, comme celles que vous avez entreposées dans votre sous-sol lors du dernier déménagement, ou devriez-vous en acheter de nouvelles?

 

De nombreuses personnes sont préoccupées par le gaspillage et les coûts associés à l’achat de nouvelles boîtes. Chez AMJ, nous encourageons souvent l’achat de boîtes neuves pour des raisons importantes.

 

Tout d’abord, vous aurez l’assurance que ces boîtes seront robustes, propres et fiables. Vous n’aurez pas à redouter que les boîtes se déchirent pendant que vous les transportez dans les escaliers menant à votre nouvel appartement. Pas plus que vous n’aurez à craindre des réactions allergiques dues à la poussière accumulée sur celles-ci au fil des ans. De plus, l’achat de boîtes neuves coûte beaucoup moins cher que ce qu’on croit. Par exemple, nos boîtes en carton ondulé ne coûtent que quelques dollars chacune.

 

Pour les déménageurs écoresponsables, nous proposons également un programme de recyclage. Lorsque vous achetez vos boîtes chez AMJ, nous nous faisons un plaisir de les reprendre et de les amener à l’usine locale de recyclage. Nous sommes fiers de pouvoir dire que les matériaux composant ces boîtes sont 100% recyclables (y compris l’encre) et qu’en moyenne, près de la moitié des fibres utilisées pour les fabriquer proviennent de matériaux recyclés.

 

Nous offrons également la possibilité d’utiliser des bacs réutilisables en plastique qui bénéficient d’une stabilité supérieure, et qui ont un impact réduit sur l’environnement.

 

De plus, nous facilitons la commande des boîtes via notre boutique en ligne. Nous pouvons vous fournir autant de boîtes que nécessaire, et les expédier directement chez vous. Vous n’avez donc pas à vous soucier de devoir venir les chercher (une chose de moins à faire!).

 

Parce que nous savons que vos possessions ne sont pas toutes identiques, nous offrons différentes tailles, formes et robustesses de boîtes. De cette façon, vous pouvez tout emballer: de vos articles de cuisine à votre équipement stéréo, en passant par vos dossiers, vos grands miroirs et plus encore. Même vos vêtements arriveront en parfait état grâce à nos boîtes garde-robe.

 

Adoptez le distributeur de ruban d’emballage

Quiconque a déjà préparé un déménagement peut vous le dire: le ruban d’emballage est en passe de devenir votre meilleur ami. Ce qui rend le ruban d’emballage si pratique est aussi ce qui le rend difficile à manipuler, il colle!

 

Assurez-vous d’acheter au moins un distributeur de ruban d’emballage (ou deux ou trois si vous êtes plusieurs) pour vous assurer de fermer vos boîtes proprement et sûrement. Un distributeur vous fera gagner du temps car vous n’aurez pas à chercher le bout du ruban à chaque fois, ni à batailler pour défaire les bords collés entre eux. Un distributeur vous aidera également à appliquer une longueur uniforme de ruban tout le long des rabats de façon à sceller hermétiquement la boîte.

 

Rien de mieux que le papier bulle

Savoir que vos biens personnels les plus fragiles sont rangés en toute sécurité signifie que vous n’aurez pas à vous en inquiéter pendant le déménagement.

 

Peut-être que dans le passé, vous avez enveloppé vos effets personnels dans des taies d’oreiller, des serviettes, du linge de maison ou des journaux. Ceux-ci peuvent parfaitement fonctionner pour certains articles. Cependant, utiliser du papier bulle est le moyen le plus sûr de protéger la porcelaine de grand-mère, ou votre vase préféré et ce, même si les boîtes bougent pendant le déménagement.

 

C’est parti

Grâce à ces produits d’emballage très utiles, vous disposerez des outils nécessaires pour réussir votre déménagement. Vous pourriez même avoir terminé vos cartons plus vite que prévu. Ensuite, vous n’aurez plus qu’à vous détendre, et admirer votre travail en éclatant quelques bulles de votre papier d’emballage pour célébrer!

 

Visitez notre boutique en ligne pour commencer l’achat des produits d’emballage dont vous aurez besoin pour préparer le grand jour.

 

Contactez AMJ pour prévoir votre prochain déménagement ou pour vous renseigner sur l’achat de fournitures. Vous pouvez également consulter notre blogue pour plus d’informations sur un déménagement réussi.

 

Le guide ultime de la colocation

Moving in with Roommates - image

À l’approche du mois de septembre, de nombreux étudiants et jeunes adultes envisagent la colocation. Pour ceux n’ayant jamais eu de colocataire, de nombreuses questions peuvent se poser: avez-vous besoin d’un colocataire? Comment bien choisir votre colocataire? Comment vous entendre avec quelqu’un partageant votre espace de vie? Nous abordons toutes ces questions essentielles de manière pratique afin que votre colocation se passe pour le mieux.

Devriez-vous avoir un colocataire?

Lorsqu’on envisage d’avoir un colocataire, la décision est principalement axée autour de deux paramètres majeurs: personnel et financier. Vos conditions de vie ont un impact important sur votre bien-être, et ces deux paramètres doivent être soigneusement étudiés afin de faire le choix le mieux adapté. Au final, la décision dépend en premier lieu de vos besoins, puis de vos envies.

Paramètre personnel

Que vous emménagiez en colocation pour vos études, ou simplement pour partager un logement, vous devez avoir une idée précise de vos attentes. Si vous avez besoin d’un silence absolu pour dormir, votre colocataire devra être quelqu’un de silencieux ayant les mêmes horaires que vous ou alors, le logement devra avoir une parfaite isolation phonique. Si vous aimez avoir votre espace personnel, vous voudrez sûrement une chambre assez grande pour y passer beaucoup de temps. À l’inverse, si vous êtes une personne très sociable et que vous prévoyez d’inviter régulièrement des amis, vous devez vous assurer que votre colocataire est d’accord pour recevoir dans votre logement commun.

 

Paramètre financier

L’aspect financier est la principale raison pour laquelle les gens envisagent la colocation. Avoir un coût d’hébergement et de vie plus bas, et pouvoir ainsi profiter de l’argent économisé, est la raison pour laquelle beaucoup choisissent la colocation. Vouloir vivre dans un certain quartier, par exemple, peut être compliqué sans quelqu’un pour partager le coût du loyer. Peut-être désirez-vous avoir plus d’argent disponible pour vos besoins personnels, ou souhaitez-vous ouvrir un compte d’épargne. Avoir un colocataire pourrait vous permettre de concrétiser ces objectifs. Cela est parfois plus important qu’un sommeil parfait 7 jours par semaine.

 

Comment choisir un colocataire?

Peut-être que vous recherchez un colocataire qui deviendra un très bon ami, ou que vous envisagez de vivre avec quelqu’un que vous connaissez déjà. Ou peut-être recherchez-vous juste une connaissance ou une personne que vous ne connaissez pas, et qui mènera une vie complètement séparée de la vôtre durant votre colocation. Toutes ces options sont parfaitement valables mais vous devez savoir laquelle vous correspond avant de débuter votre recherche. Assurez-vous de passer en revue ces éléments essentiels lorsque vous décidez de partager un logement.

Attentes relationnelles

Certains colocataires font tout ensemble: cuisiner, sortir, faire du covoiturage. Cela peut signifier intégrer de nouveaux groupes d’amis et partager des loisirs à la maison. Si vous ne voulez pas partager “une vie” mais simplement un logement, cela doit être pris en compte et explicitement formulé à la personne avec qui vous choisissez de vivre.

Les horaires

Vous pouvez être les meilleurs amis du monde, mais si votre colocataire travaille de 9h à 17h alors que vous, vous prenez des cours l’après-midi et travaillez dans un bar 4 nuits par semaine, vos horaires risquent de poser problème. De même, s’il veille tard le soir et vous empêche de dormir, ou s’il vous réveille tôt tous les matins en utilisant le mélangeur pour son smoothie. Au fil du temps, ces situations peuvent contribuer à la détérioration de votre amitié.

Les habitudes

Regarder des films d’action bruyants, grignoter du pop-corn tous les soirs et avoir un logement impeccable de propreté font peut-être partie de vos habitudes, mais quel sera l’impact sur votre colocataire? Il peut détester l’odeur de certains aliments, ou ne pas faire du ménage une priorité. Ces choses vont rapidement causer des tensions souvent difficiles à résoudre. Bien que vous deviez respecter votre colocataire, votre logement est le lieu où vous pouvez vraiment vous détendre. Qu’il s’agisse de faire moins de bruit ou d’éviter le désordre dans les pièces communes, il est important de connaître les habitudes de chacun.

 

Comment s’entendre avec son colocataire?

Votre colocataire est peut-être la personne qui vous soutiendra dans les bons et les mauvais moments tout au long de l’année. Vous pourrez lui soumettre vos idées, ou partager vos problèmes. C’est pourquoi il est important de savoir si vos tempéraments vont bien s’accorder. Comme pour les relations de couple, il peut être extrêmement utile d’avoir des qualités complémentaires. Au-delà de ça, il y a certaines choses qui devraient être abordées avant de prendre tout engagement.

Discutez de vos attentes

Avant d’emménager ensemble, il est essentiel que chacun fasse part de ses attentes. Voulez-vous cuisiner à tour de rôle, ou simplement cuisiner pour vous-même? Partagerez-vous certains articles tels que le savon pour les mains ou le lait? Est-il possible d’organiser une fête dans votre logement commun? Toutes ces choses doivent être discutées en amont afin que chacun soit à l’aise avec l’arrangement mis en place. Si vous trouvez quelqu’un qui a des attentes similaires aux vôtres, vos conditions de vie pourraient être beaucoup plus agréables que si vous vivez seul.

Le partage

De la nourriture aux fauteuils, décider de ce qui sera partagé peut éviter de nombreux désaccords. Il y a plusieurs façons de partager les choses, que ce soit la nourriture, la vaisselle, les corvées ou les dépenses. Vous devez trouver un terrain d’entente qui satisfera tout le monde. Par exemple, vous pourriez envisager de créer un tableau de répartition des tâches pour que chacun participe équitablement aux responsabilités du logement. Vous déciderez peut-être de ne pas partager toute la nourriture, mais vous serez d’accord pour partager les condiments. Si vous êtes préoccupé par le respect des règles à long terme, un tableau des tâches ou la rédaction d’une convention entre colocataires peuvent aider au maintien des engagements.

Exprimez vos préoccupations immédiatement

L’une des choses les plus importantes à retenir lorsque vous partagez un logement est de ne pas laisser les situations s’envenimer. Plus vous attendez pour aborder un problème, plus il peut devenir difficile à résoudre. Une bonne communication permet à chacun d’exprimer son ressenti et d’éviter les tensions inutiles. Cela permet également d’éviter les problèmes pouvant être résolus très simplement tels que les serviettes de bain par terre ou la vaisselle dans l’évier. Si l’autre personne réalise à quel point ces choses vous dérangent, elle aura certainement à coeur de faire plus attention les fois suivantes.

Votre colocataire, votre allié

Même si votre colocation ne dure que quelques mois ou quelques années, il est toujours important de prendre votre temps pour décider ce qui est le mieux pour vous. Vous pourriez rencontrer un nouvel ami dont vous serez proche le reste de votre vie, ou vous pourriez constater que vivre avec votre meilleur ami nuit à votre relation. Prendre en compte ces considérations avant de signer un bail commun pourrait être la clé d’une colocation réussie.

 

Si vous prévoyez de vivre avec votre partenaire, lisez notre blogue, Se préparer à emménager ensemble.

Si vous quittez le cocon familial pour la première fois, découvrez le Guide pour votre premier déménagement.

Se préparer à emménager ensemble

Le beau temps est synonyme de saison des déménagements. Déménager pendant l’été est beaucoup plus facile car vous n’avez pas à affronter la neige sur les routes ou d’autres intempéries. Avec la fin de l’année scolaire et le début de la saison des mariages, de nombreuses personnes profitent de cette saison pour emménager ensemble. Elles peuvent ainsi profiter des beaux mois d’été dans leur nouveau logement. Si votre partenaire et vous envisagez de vivre ensemble, voici quelques éléments logistiques à prendre en compte pour choisir votre nouveau logement, meubler votre espace et organiser les questions financières.

Définissez les besoins de votre logement

Une fois que vous avez pris la décision de vivre ensemble, le processus de sélection de votre nouvelle demeure commence. Si certains décident d’emménager chez leur partenaire, il se peut qu’ils n’aient pas l’impression d’être complètement chez eux. Choisir un nouveau logement donne aux deux personnes la chance de débuter un tout nouveau chapitre. Si vous emménagez avec des amis, vous devrez avoir une réflexion similaire. Le plus compliqué est de trouver le logement qui recoupe tous vos critères et réponde à tous vos besoins.

Vos indispensables

Discutez des critères indispensables en fonction des besoins de chacun. Cela vous donne un point de départ pour la recherche de votre appartement ou de votre maison. Vous pouvez avoir un grand projet qui nécessite un garage, ou un passe-temps qui nécessite un jardin. Si vous aimez cuisiner ensemble, une grande cuisine semble une bonne idée. Si vous préférez avoir vos moments à vous de temps en temps, trouvez un logement avec des pièces fermées pour en convertir une en coin détente ou en coin lecture.

Vos non-négociables

Soyez honnête à propos de vos besoins et de vos envies, même si cela semble futile. Pour quelqu’un qui aime se détendre régulièrement en prenant des bains, une simple douche ne fera tout simplement pas l’affaire. Si vous privilégiez la lumière naturelle, commencez par rayer les appartements en semi sous-sol et rez-de-chaussée de votre liste. Parler de vos points non-négociables vous évite d’emménager dans un logement qui ne vous convient pas, et peut également accélérer votre recherche en limitant le nombre de propriétés à considérer.

L’endroit qui vous correspond

L’endroit parfait ne l’est que si vous êtes heureux de vivre dans le quartier où il se situe. Faites le point sur vos modes de vie et voyez comment ils pourraient s’intégrer dans le secteur choisi. Vous voudrez peut-être des épiceries proches de chez vous, des centres commerciaux ou des restaurants. Ou peut-être que votre préférence penche pour un endroit qui sort des sentiers battus, proche de parcs ou de rivières, ou en périphérie de la ville pour des escapades faciles. Vous devez également prendre en compte votre trajet. Si votre trajet pour vous rendre au travail vous oblige à vous lever une heure plus tôt, est-ce toujours la maison idéale?

Faites l’inventaire de vos biens

Si vous avez déjà vécu chacun de votre côté, il est probable que vous ayez la plupart des choses dont vous avez besoin. Lorsque vous rassemblez vos affaires, dressez la liste de ce dont vous pouvez vous débarrasser sans que cela affecte votre vie quotidienne. Il semble inutile de garder deux cafetières à moins qu’elles aient des fonctions différentes: une cafetière à piston pour votre tasse du matin, et une cafetière-filtre à grande capacité pour la visite. Faire l’inventaire de ce que vous possédez avant d’emménager ensemble peut vous épargner de nombreux maux de tête au moment de l’installation.

Gardez le meilleur

Bien qu’il soit agréable d’avoir vos propres affaires, le moyen le plus simple de décider quoi garder est de choisir ce qui est en meilleur état. Même si vous avez l’habitude de dormir sur votre matelas vieux de dix ans, il est plus logique de garder le matelas qui n’a que 3 ans et n’a pas de creux dans le milieu. Choisissez les électroménagers qui fonctionnent le mieux, les meubles en bon état et les équipements les moins usés.

L’importance du compromis

Il est peu probable que l’un d’entre vous renonce à toutes ses possessions. Il va donc falloir décider quelles sont les affaires dont vous ne voulez pas vous séparer, et celles dont vous pouvez vous passer. De cette façon, aucun de vous n’aura le sentiment de tout abandonner au profit de l’autre, et vice versa.

Réutiliser, vendre, donner

Si vous avez des affaires dont vous n’avez plus besoin, vous pourriez peut-être leur trouver un autre usage. Le vieux matelas peut servir de lit d’appoint pour vos invités. Une seconde table à manger peut être reconvertie en table de travail pour vos projets de création ou de bricolage, ou bien en bureau. Si vous n’avez pas assez de place, envisagez d’inscrire les objets sur des sites de vente en ligne. Votre ancienne lampe de chevet pourra peut-être faire le bonheur de quelqu’un d’autre. Si vous n’êtes pas intéressé par la revente, vous pouvez peut-être faire don de ces affaires à un organisme de bienfaisance local. Prenez d’abord connaissance de leur politique de dons car les organismes de bienfaisance ne peuvent pas tout accepter.

Discutez de vos finances

Pour beaucoup, l’argent est encore un sujet tabou. Même à notre époque, il n’est pas toujours facile de parler salaires, économies ou dépenses. Ceci étant dit, si vous êtes en couple et que vous n’avez pas encore abordé le sujet, il est important de le faire. Mettez-vous d’accord pour en parler avant d’emménager ensemble. De cette façon, vous saurez chacun à quoi vous en tenir sur votre situation actuelle en matière d’épargnes et/ou dettes, sur la répartition des coûts du ménage, et sur ce qui reste du domaine des économies personnelles. Si vous vivez avec un colocataire, il est aussi très important d’aborder la question des attentes et des responsabilités concernant le partage des factures.

Épargnes et dettes

Si vous êtes un couple et qu’un des deux rembourse un prêt étudiant, cela peut signifier que les dépenses globales doivent être réduites pour faciliter le paiement de la dette. Autre cas de figure, si un de vous possède une grosse somme d’argent en épargne, est-ce que cette somme devient immédiatement un revenu commun, ou est-ce pour l’usage personnel de la personne la possédant? Aborder toutes ces questions est essentiel afin d’éviter tout malentendu quant à l’usage de ces fonds.

Si vous vivez avec des colocataires, assurez-vous de leur communiquer en amont le montant que vous pouvez mettre dans le paiement des factures en fonction de votre revenu mensuel, de vos économies et de vos dettes.

Partage des coûts

Dans une relation, partager ses ressources fait partie du vivre ensemble. Les factures, l’épicerie, le loyer ou les paiements hypothécaires doivent être payés, et il existe plusieurs façons de répartir les coûts. La façon la plus courante consiste à additionner toutes les factures du mois et à partager le montant en deux. Vous pourriez également vous répartir les factures afin d’éviter les calculs mensuels. Si cela ne vous pose pas de problème, vous pouvez également calculer la part en fonction du revenu de chacun. Par exemple, si vous gagnez 70% du revenu total du ménage, vous pouvez payer 70% des factures.

Les colocataires peuvent également choisir de partager les coûts en fonction de l’espace occupé par chacun. Si une personne obtient l’espace de stationnement, elle pourrait peut-être contribuer un peu plus au paiement du loyer. Peu importe ce que vous décidez concernant le partage des coûts, assurez-vous que chacun est d’accord et sait à quoi s’en tenir.

Dépenses privées

Tout votre argent ne devrait pas être réservé aux dépenses du ménage. Si vous êtes un couple, les dépenses privées sont importantes pour garder un sentiment d’indépendance. Dépenser votre propre argent sans vous justifier auprès de votre partenaire (ou vous-même) est bon pour votre santé mentale, ce qui est essentiel pour une relation saine. Allez-y, commandez votre lunch au resto du coin, achetez ces chaussures ou ce nouveau gadget. Assurez-vous simplement que vous avez de quoi remplir votre part des obligations financières du ménage avant de dépenser cet argent.

 

Pensez à la logistique avant d’emménager

Même si aborder ces sujets avec votre partenaire vous semble une évidence, en parler avant d’emménager peut vous aider à opérer la transition en douceur et à garder votre relation sur de bonnes bases. Si vous emménagez avec un ami, assurez-vous de discuter de vos habitudes de vie et de vos perspectives d’avenir à court terme afin que les attentes de chacun soient claires.

 

Pour savoir comment choisir votre nouveau logement, nous vous invitons à lire les blogues suivants: S’installer dans une nouvelle communauté et Guide pour votre premier déménagement.

Comment se préparer pour la Journée du déménagement au Québec

La Journée du déménagement approchant, des milliers de personnes mettent toute leur petite vie dans des boîtes et se préparent à effectuer la transition vers leur nouveau logement. En cette saison, il y a beaucoup d’animation dans les rues avec les festivals d’été qui battent leur plein, et cela rend la Journée du déménagement à la fois excitante et stressante.

 

Comme pour tout déménagement ou changement, nous avons réuni des conseils pour vous aider à surmonter cette journée aussi sereinement que possible.

 

Planifiez votre itinéraire

De nombreuses personnes choisissent de rester dans le même quartier en déménageant au bout de la rue ou à quelques blocs, ce qui leur offre la possibilité de transporter leurs affaires à pied. Avec des milliers de personnes déménageant le même jour, les routes ont de grandes chances d’être saturées. De plus, certaines villes organisent des festivités à l’occasion de la Fête du Canada comme par exemple, le défilé de la Fête du Canada le long de la rue Ste-Catherine à Montréal. Vous pouvez donc vous attendre à ce qu’il y ait de la foule, des rues fermées et des difficultés de stationnement. Le centre-ville sera également occupé par le Festival International de Jazz de Montréal, ce qui signifie qu’il y aura beaucoup de festivaliers dans les rues.

 

Si vous le pouvez, essayez de planifier votre itinéraire de manière à éviter au maximum les zones congestionnées. Vous pourriez également envisager de débuter votre déménagement le plus tôt possible, avant que toute l’agitation commence.

 

Débarrassez-vous de vos objets responsablement

Si vous prévoyez de vous débarrasser de vos affaires inutilisées, prenez contact avec les différentes organisations acceptant les dons. En donnant les choses que vous avez aimées à ces organismes, vous offrez à d’autres personnes la chance de les aimer à leur tour. Vous éviterez également l’encombrement de la rue, qui est une des conséquences de cette Journée du déménagement.

 

Demandez de l’aide

Si vous avez déjà engagé un déménageur professionnel, pas de problème, vous avez toute l’aide qu’il vous faut pour le grand jour! Si vous n’avez pas contacté d’entreprise de déménagement, il est sans doute trop tard. Une chance que vos amis et votre famille puissent vous aider! Pensez à demander un coup de main à votre réseau pour vous aider à déménager vos affaires vers votre nouveau logement. Vous pourriez être surpris du nombre de personnes prêtes à rendre service.

 

Privilégiez la sécurité

La majorité des appartements au Québec, en particulier à Montréal, n’incluent pas les électroménagers. Vous verrez donc un défilé de réfrigérateurs et de cuisinières transportés à l’aide de simples diables vers leurs nouveaux emplacements. Embaucher des déménageurs professionnels est la façon la plus fiable de vous assurer que vos appareils arrivent à destination en toute sécurité.

 

Gardez l’essentiel à portée de main

Pièces d’identité, médicaments et autres objets de valeur devraient rester avec vous pendant le déménagement pour vous assurer qu’ils ne soient pas égarés. Garder d’autres essentiels tels qu’une brosse à dents, un chargeur de téléphone et du papier hygiénique, vous facilitera la transition pendant que vous déballez le reste de vos affaires.

 

 

 

 

Faites votre changement d’adresse

Avant d’emménager dans votre nouveau logement, n’oubliez pas de contacter vos fournisseurs de services et assurez-vous qu’ils sont informés de votre changement d’adresse. Vous ne voulez pas arriver dans votre nouvelle maison et vous rendre compte qu’il n’y a ni eau ni électricité!

 

Identifiez vos boîtes

Il est presque certain que vous allez perdre quelque chose en déménageant. Où est passé ce vieux t-shirt que vous tenez absolument à garder même si vous ne le mettez jamais? Minimisez les risques d’égarer vos effets personnels en identifiant toutes vos boîtes. Cela aidera également à savoir où les poser. Rangez tous les ustensiles de cuisine dans une boîte, les livres dans une autre, et les vêtements dans une autre encore. De cette façon, vous saurez exactement où se trouve ce dont vous avez besoin sans avoir à tout déballer.

 

Procurez-vous les essentiels du parfait déménageur

Que vous emballiez ou déballiez, voici quelques fournitures indispensables à un déménagement efficace: ruban adhésif, ciseaux, boîtes, papier d’emballage, sacs-poubelle, tournevis et marqueurs. Vous aurez besoin de toutes ces choses à un moment ou à un autre de votre déménagement alors, assurez-vous d’en avoir assez (et plus encore!) pour pouvoir tout faire.

 

Protégez-vous de la chaleur

Une vague de chaleur extrême est annoncée sur le Québec dès samedi avec des températures ressenties pouvant atteindre les 46˚C. Optez pour des vêtements aux tissus clairs et légers, les couleurs foncées attirant la chaleur. Privilégiez toutefois le port de chaussures fermées afin d’éviter les risques d’accident pendant le transport des meubles et des boîtes.

 

Prenez également des pauses régulières afin de bien vous hydrater. L’activité physique que constitue un déménagement peut être intense et par grande chaleur, les risques de déshydratation et de malaises sont accrus. Ayez toujours une bouteille d’eau à portée de main et buvez régulièrement!

 

Pour plus de conseils pour préparer cette Journée du déménagement, consultez ce blogue.

Aménagez votre jardin en suivant ces 3 tendances de la saison

Chaque année au mois de juin, des évènements sont organisés dans tout le pays pour célébrer les Journées du jardin. Cette semaine, qu’il s’agisse d’un marché, d’un atelier de jardinage ou d’un pique-nique ouvert à tous, joignez-vous à d’autres amoureux de la nature.

 

Comme dans la plupart des domaines artistiques, les tendances en matière d’horticulture varient d’une saison à l’autre. Nous avons rassemblé quelques-unes des tendances jardin les plus populaires de la saison pour vous aider à mettre en valeur votre extérieur cet été.

 

Soyez créatifs avec vos jardinières

Les jardinières permettent d’égayer n’importe quel espace de vie de façon simple et efficace. Essayez de combiner des arrangements uniques de couleurs, de fleurs et de plantes.

 

Si vous vivez dans un petit appartement, vous pouvez composer un arrangement avec différentes variétés de fleurs et de plantes pour créer votre propre jardin intérieur. Si vous avez besoin de faire de la place pour recevoir des invités, le paysagiste Carson Arthur vous suggère de rendre vos créations mobiles en plaçant vos pots sur des bases à roulettes.

 

Non seulement vous pouvez élaborer quelque chose d’original avec votre sélection de plantes, mais vous pouvez également créer ou choisir la jardinière qui les mettra en valeur. Il existe différentes couleurs, formes, styles et tailles que vous pouvez utiliser en fonction de votre style personnel. Il existe même des pots en forme d’animaux! Si vous aimez créer de vos propres mains, vous pourriez envisager de réaliser et de peindre votre propre pot en argile.

 

Vous pourriez également donner une nouvelle vie à de vieux objets en les réutilisant comme pots pour votre jardin. Les bottes de pluie, les tasses, les pneus et les théières peuvent devenir des contenants originaux et créatifs pour votre mini-oasis. Si vous avez d’anciens tiroirs de commode non utilisés, vous pouvez créer une œuvre d’art écologique à exposer dans votre cour ou votre jardin. Gardez cependant à l’esprit qu’en fonction de leur variété, de leur système racinaire, du climat et d’autres facteurs, les plantes auront besoin de différents types de pots et de drainage.

 

Si vous débutez en jardinage et que vous craignez qu’il soit difficile de prendre soin de plusieurs variétés de plantes en même temps, les plantes grasses sont une bonne option car elles sont généralement peu coûteuses et faciles à entretenir.

 

Profitez de votre extérieur

Les étés au Québec peuvent souvent paraître trop courts. Une des meilleures façons de profiter de la belle saison est d’aménager un espace de vie à l’extérieur. Acheter des meubles de jardin peut vous aider à créer un espace confortable pour vous détendre. Profiter de son jardin a bien évolué depuis l’époque des chaises pliantes en plastique. Il existe désormais une grande variété de meubles confortables tels que des canapés en bois plein de style, surmontés de coussins moelleux et résistants aux intempéries. Vous n’avez pas à renoncer au confort simplement parce que vous êtes dehors!

 

Si vous trouvez que votre jardin ou votre balcon sont trop ensoleillés pour pouvoir y passer de longs moments, vous pourriez songer à installer un auvent, un parasol ou un abri de jardin pour créer un espace ombragé.

 

Ces dernières années, une des tendances les plus populaires a été de déplacer l’espace de vie au plus près du jardin pour une expérience immersive et pleine de sérénité. Généralement, les terrasses sont construites contre la maison, mais de plus en plus de gens préfèrent prendre leurs repas sous les arbres, les pieds dans l’herbe, plutôt qu’à côté de leur cuisine. Pour cela, ils aménagent des espaces de vie dans leur jardin, au cœur même des arbres et de la verdure.

 

Plantez votre propre potager

Outre les fleurs et les jolies plantes, les légumes peuvent être un merveilleux ajout à votre jardin. Les avantages de cultiver vos propres produits sont plus nombreux que vous l’imaginez.

 

Par exemple, un paquet de graines coûte beaucoup moins cher que d’acheter des légumes à l’épicerie. Vous pouvez également décider quoi planter et en quelle quantité, de sorte que vous n’aurez plus à courir à l’épicerie pour chercher le basilic dont vous avez besoin pour la salade caprese du souper.

 

De plus, vous contrôlez la façon dont vos légumes sont cultivés. Que vous souhaitiez cultiver organiquement ou non, vous prenez les décisions et vous pouvez avoir confiance en sachant exactement d’où provient votre nourriture.

 

Par ailleurs, vous n’avez pas besoin d’un grand espace pour cultiver vos légumes. Vous pouvez utiliser de petits pots pour les herbes, ou bien, vous pouvez faire pousser certains fruits et légumes à la verticale pour économiser l’espace. Vous n’avez pas non plus besoin de séparer les différentes plantes les unes des autres. Certaines cultures sont compatibles et peuvent pousser ensemble dans un même sol. Lorsque vous avez décidé quels fruits et légumes cultiver, vérifiez si vous pouvez faire des associations pour vous aider à économiser de l’espace.

 

Le côté imprévisible de la météo peut compliquer vos projets de jardinage estival. S’il n’y a pas assez de chaleur cette saison, vous pouvez donner un coup de pouce à vos semis en créant des mini serres. Les bouteilles en plastique procurent une excellente isolation. Coupez simplement vos bouteilles en deux, ajoutez du terreau et vos semences, et placez le tout au soleil pour aider à retenir la chaleur.

 

Peu importe la taille ou le type d’espace que vous avez – balcon ou terrain – il y a une grande variété de tendances dont vous pouvez profiter cette saison. Dans un espace plus petit, vous pouvez créer un jardin mobile ou vertical. Dans un grand jardin, vous pouvez aménager un coin intime et tranquille pour profiter pleinement des beautés de la nature.

 

Pour savoir quelles activités des Journées du jardin se déroulent dans votre ville, visitez le site officiel.

 

Si vous prévoyez un aménagement paysager pour vous aider à mieux vendre votre maison, visitez notre blogue pour plus de conseils.

Doù vient le radon? Le radon dans votre maison

Radon gas comes in through basement - image

Invisible et inodore, le radon est un gaz radioactif libéré naturellement dans l’environnement par la désintégration de l’uranium présent dans les roches et les sols. Bien qu’il ne présente pas de risque à l’air libre, le radon peut constituer un danger pour la santé s’il s’accumule à l’intérieur.

 

À l’occasion du mois de la sécurité, nous voulons vous fournir les principales informations sur ce gaz potentiellement dangereux, et sur les façons de le détecter et d’en atténuer la quantité dans votre maison.

 

Comment s’infiltre-t-il dans ma maison?

Puisque le radon est issu de la désintégration des roches et des sols, le gaz pénètre généralement dans votre maison au niveau du sous-sol. Le plus souvent, le radon s’infiltre par les fissures des fenêtres et des murs de fondation, les espaces autour des tuyaux, les drains de plancher, les joints de construction ou par vos systèmes d’approvisionnement en eau. S’il s’accumule dans un espace clos, la concentration peut devenir élevée et poser un risque important pour la santé. Les sous-sols et les vides sanitaires présentent généralement des taux plus élevés de radon car ils se situent au plus près de la source d’émanation et sont rarement bien ventilés.

 

Quel est son impact sur ma santé?

L’exposition au radon est une des principales causes de cancer du poumon chez les non-fumeurs. Le gaz peut être associé à 16% des cas mortels de cancer du poumon, et à environ 3300 décès par an au Canada. De plus, les fumeurs voient leur risque de développer un cancer du poumon s’accroître encore davantage s’ils sont exposés à des concentrations dangereuses de radon.

 

Malgré ces risques sérieux pour la santé, Santé Canada affirme que seulement 6% des gens effectuent un test de radon dans leur maison. Une étude dans la région de Calgary a révélé qu’une maison testée sur huit présentait des concentrations de radon supérieures à 200 Bg/m3, soit la limite sécuritaire maximale fixée par Santé Canada. Cette limite est déjà le double de la recommandation maximale émise par l’Organisation mondiale de la santé.

 

Où se trouvent les concentrations de radon les plus élevées?

Parce que ce gaz provient de la désintégration naturelle de l’uranium dans l’environnement, il est difficile de savoir exactement où les niveaux pourraient être les plus élevés. Le radon est présent partout au Canada, aucune région n’est épargnée. Bien que certaines provinces aient des zones avec un risque plus élevé, toutes les maisons individuelles devraient être testées car il peut y avoir d’importantes variations au sein d’un même secteur. De plus, les concentrations pourraient devenir plus denses et présenter un risque majeur si le gaz pénètre dans votre maison.

 

Comment puis-je tester ma maison?

Lorsqu’il s’agit de détecter la concentration de radon dans votre maison, deux solutions s’offrent à vous: vous pouvez acheter une trousse de mesure du radon dans un magasin de bricolage ou, vous pouvez faire appel à un professionnel certifié du PNCR-C. Peu importe l’option choisie, il est recommandé de tester votre maison sur une période d’au moins trois mois.

 

Afin d’obtenir l’indication la plus précise du niveau de radon auquel votre famille et vous êtes exposés, le meilleur endroit pour effectuer le test est le sous-sol. Si celui-ci n’est que peu utilisé, faites le test au niveau le plus bas de votre maison qui est régulièrement occupé.

 

Comment puis-je atténuer le niveau de radon dans ma maison?

Si vous découvrez que vous êtes exposé à une forte concentration de radon, vous devrez ventiler votre maison pour rejeter le radon vers l’extérieur, et vous devrez sceller toutes les ouvertures par lesquelles le gaz pourrait s’infiltrer.

 

Pour vous assurer une ventilation optimale, demandez conseil à un professionnel du PNCR-C qui vous aidera à mettre en place un système d’atténuation du radon efficace.

 

Dépressurisation

La méthode la plus courante d’atténuation du niveau de radon est la dépressurisation active du sol. Un professionnel du PNCR-C installera une petite pompe dans la dalle de plancher de votre sous-sol pour annuler la différence de pression entre la maison et le sol. Cela rejettera le gaz vers l’extérieur avant qu’il ne s’infiltre chez vous.

 

 

 

 

Il existe d’autres méthodes de dépressurisation qui varient en fonction de votre domicile et de l’endroit où se situent les niveaux de radon les plus élevés. Votre système de drainage ou de puisard peut être équipé d’un système d’aspiration pour évacuer le gaz de votre maison.

 

L’étanchéité

Vous pouvez sceller les puisards ouverts et les drains de plancher avec des couvercles spéciaux qui permettent à l’eau de pénétrer tout en empêchant le radon de s’infiltrer dans votre maison. Les fissures dans les murs ou les joints de construction peuvent être scellés avec du calfeutrant, tandis que le sol brut du vide sanitaire peut être recouvert d’une membrane d’étanchéité.

 

 

Ventilation mécanique

Vous pourriez envisager d’utiliser un ventilateur-récupérateur de chaleur ou d’énergie (VRC ou VRE) pour augmenter l’aération de votre maison. En évacuant l’air vers l’extérieur, ce système atténuera le niveau de radon.

 

Après la mise en place d’un système d’atténuation du radon, effectuez des tests de suivi pour vous assurer qu’il fonctionne correctement.

 

En ce mois de la sécurité, pensez à la santé de votre famille et prévoyez d’effectuer un test de radon dans votre maison.

 

Pour plus d’informations sur la détection et l’atténuation du radon dans votre maison, visitez le site Internet du PNCR-C.

 

Pour en savoir plus sur la sécurité dans votre maison, lisez notre blogue.